Legacy O'Donnell

25 avril 2014

Chapitre 1

Screenshot

De tout temps, ils vivaient à travers le temps et l’espace…
 Le ciel, la lune, la galaxie fascinait l’homme.
On se demandait si il y avait d'autres formes de vie. Jusqu’au jour où l’homme eu sa réponse…

Screenshot-2

 

Là-haut, bien loin à travers les nuages, au fin fond de la galaxie. Vivait une autre espèce, pas si différente de l’homme : les extraterrestres.
L’homme les avait tout bêtement nommés ainsi. On en avait fait un mythe, une légende. On leur avait trouvé une apparence, plus ou moins étrange…
 Et un jour, à la grande surprise de tous : ils arrivèrent.

Screenshot-3

Le temps a passé, les générations ont suivis… Et ils se mêlèrent aux « êtres humains ». Plus de peurs, plus de doutes du moins pour la majorité des Terriens.
Aujourd'hui, en ce premier jour d’été, voici une nouvelle arrivante : Zoila.
Envoyée par les siens, elle devra vivre parmi les humains et apprendre leurs coutumes. Elle et ses descendants devront tenir un journal de bord durant 10 générations. Voici donc la mission que lui ont confiés les siens et cela ne sera pas chose facile.

 

Sans titre 1

 

Sans titre 2

 

Screenshot-4

 

Comment cela pourrait-il l’être quand on commence de rien ? Quand on ne connaît rien ? Ni les coutumes, ni le mode de vie ? Zoila devra s’intégrer, mais aussi survivre dans un monde dont elle ne connaît rien…

 

Screenshot-5

 

Lasse de penser à ses doutes, Zoila décida d’explorer son nouveau « chez elle ». Car elle n’avait plus le choix, elle était seule et elle devait agir pour l’honneur des siens. Profitant des transports gratuits de la ville, elle décida de commencer son « exploration ».

 

Screenshot-6

 

Après avoir parcouru la ville en voiture sans but précis, la jeune Martienne se laissa tenter par l’une des nombreuses plages. Les membres tout engourdies, elle s’étira longuement sans but précis, il y avait aucune âme qui vive à l’horizon.

 

Screenshot-7

 

Malgré la peur de son « avenir », un sourire se dessina sur les lèvres de Zoila :
- j’aime l’été, la chaleur du soleil sur mon visage c’est si agréable. La luminosité et magnifique, tout est clair et coloré. Tout semble fabuleux : l’eau limpide et d’un bleu merveilleux, la petite brise, la végétation…

Screenshot-8

 

Mais la beauté du paysage ne suffisait pas... Qu’est-ce que la beauté d’un monde, quand on n'a personne avec qui la partager ? Soudain, la tristesse envahit le cœur de la brune, elle était novice en ce qui concerne la vie terrestre, mais les sentiments sont les mêmes peu importe la planète sur laquelle vous vivez.
- Les miens me manquent déjà… Mais je n’ai pas le choix, c’est ma mission, je dois faire ce journal de bord (Legacy) telle est ma destinée.

 

Screenshot-9

 

Prenant une position plus confortable sur le siège, Zoila poussa un long soupir quand soudain, elle entendit une voix. Cette voix, celle qu’elle connaissait depuis toujours ...
- Zoila !
- Maman… ? Demanda-t-elle surprise.
- Oui ma Zoila, c’est moi ta mère.
- Mais comment ? Je … tu es...
- La télépathie ma chérie.
- Tu es à l’autre bout de la galaxie ! S’exclama la martienne qui n’arrivait pas à croire que cela soit possible.
- N’oublie pas qui nous sommes ma chérie, nous avons quelques dons.
- Tu me manques maman, je me sens si seule…
- Tout ira bien .Je serai toujours là pour te guider, le temps qu’il faudra.

Screenshot-10

 

Rassurée, la jeune martienne se calma.
- Maman, je ne comprends pas. Pourquoi moi ?
- Tu as été choisi. Toutes les 10 générations, on choisit l’un des notres pour faire un legacy. Cela nous permet de prouver aux Terriens que nous voulons un monde en paix.
- Je vois... dit la jeune fille qui ne comprenait rien. Ils avaient prouvé leur bonne fois depuis plusieurs décennies.
- Mais tu crois que cela sera simple ? Je dois tout de même trouver un mari, faire des enfants avec lui…
- Tu y parviendras, je n’en doute pas un instant.

Screenshot-11

 

Quittant sa chaise longue, Zoila  prit une poignée de cailloux et se mit à les jeter à l’eau un à un.
- Tu crois qu’un homme de cette planète acceptera sans fuir ? Je suis différente, regarde-moi !
- Tu es ma fille et je te trouve merveilleuse ! Dit la voix de sa mère à travers son esprit.

Screenshot-12

 

Lançant ses cailloux de plus en plus fort, Zoila rit et dit :
- Maman, ton avis ne compte pas. Les apparences sont importantes pour les Terriens, d’autres avant nous en ont fait l’expérience !
- Des décennies sont passé depuis, il a d'autres forme de vie sur cette planète, tu l’apprendras bien vite !

Screenshot-13

 

Retrouvant un peu le sourire, Zoila continua à faire des ricochets tout en disant à sa mère :
- qu’arriva-t-il si je n’y parviens pas ? Le mode de vieillissement et différent du nôtre et le temps passe plus vite…
- Tu réussiras, tu dois juste te laisser guider.
- Je l’espère, je doute tellement…
- Je te guiderai, mais toi seule peux décider de celui qui s’unira à toi. Je te laisse, veille à mener à bien ta mission et pense à te nourrir.

 

Screenshot-14

 

Après l’entretien avec sa mère, la jeune legacienne longea la plage en espérant trouver des habitants en vint. Il fallait penser à survivre avant de penser à sa descendance : trouver à manger, un métier, construire un abri… bref de quoi se mêler à la population et le reste suivra sûrement.

 

Screenshot-15

 

Après de longues heures de marche, elle arriva devant un endroit pour pêcher. Les poissons feront un bon repas, la nature est généreuse autant en profiter.

 

Screenshot-16

 

Il ne fallut pas longtemps à Zoila  pour avoir une prise, même si ce fut qu’un petit anchois… Au moins, cela lui fera un petit encas.

 

Screenshot-17

 

La faim se faisant sentir, il faudra s’en contenter. Après s’y être reprise plusieurs fois, la jeune martienne réussit à allumer le feu pour faire cuire sa prise.
- Je ne suis pas si bête après tout… Se félicita-t-elle.

Screenshot-18

 

Enfilant son poisson sur un pic en bois, Zoila s’apprêta à manger son premier poisson :
- cela ne doit pas être si mauvais. C'est ça ou rien…

Screenshot-19

 

Une fois son premier repas cuit, c’est une Zoila méfiante qui hésita avant de goûter.

 

Screenshot-20

 

" Voilà comment se passa la première journée du début de ma nouvelle vie. Le chemin sera long et remplit d’embûche, mais je ferai tout pour mener à bien mon legacy…. "

 

***

 

Posté par angliquesimeurfo à 22:32 - - Commentaires [23] - Permalien [#]


28 avril 2014

Chapitre 2

Screenshot

 

 Le soleil est le même partout quel que soit l’endroit où l'on se trouve. Et pourtant, Zoila le contemple toujours comme si c’était la première fois.

 

Screenshot-2

 

 Mais aujourd’hui, la jeune martienne n’a pas la tête à cela. En effet, l’horloge tourne et elle n’a toujours pas avancé dans son défi. Bien que cette dernière n’ait pas vraiment le besoin de dormir, c’est une jeune femme toute courbaturée qui sort de sa tente pour commencer cette journée.

 

Screenshot-3

 

 Ne voulant négliger aucun détail, la jeune femme profita du journal gratuit pour éplucher les petites annonces. Elle devait trouver un travail au plus vite. Mais les annonces n’étaient pas nombreuses et il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour se rendre compte qu’elle ne postulera pour aucun poste aujourd’hui.

 

Screenshot-4

 

 Comme elle avait fait un saut à la bibliothèque la veille pour apprendre le jardinage, Zoila profita des graines obtenues pour commencer son potager.
- À défaut de travail, je peux déjà essayer de faire pousser de bons légumes. S’encouragea-t-elle à haute voix pour rompre le silence.
- Tu as bien raison ma fille ! Intervient soudainement sa mère.
- Maman ! Pourquoi viens-tu ainsi dans ma tête ! Fit Zoila surprise d’entendre sa mère.
- Je veille sur toi !
- Tu ne peux pas me voir à ce que je sache !
- Je ressens tout ce que tu vis à travers tes pensées.
- Ça promet pour l’avenir !
- Comment ça ?

 

Screenshot-5

 

 Après son dur labeur, Zoila continua l’exploration de son nouveau « monde ». Elle voulait profiter de ce que lui offre la nature. À défaut de travailler, elle pouvait gagner de l’argent autrement. Ce qu’offrent la nature et un don est bien qu’il ne faille pas en abuser, quand on n'a rien c’est un bon moyen pour commencer à se construire.

 

Screenshot-6

 

La ville bien que calme et « déserte » d’après le peu que la jeune femme avait pu en voir était rempli de ressources. Et c’est à travers d’un chemin que Zoila tomba nez à nez avec des animaux à plumes : un faucon et un perroquet amazone.

 

Screenshot-7

 

 En tant que personne amicale et amoureuse de la nature, la jeune femme s’approcha du faucon un peu méfiante.
- Viens là mon beau ! Viens voir Zoila.

Screenshot-8

 

 L’oiseau se laissa prendre sans difficulté, après l’avoir longuement caressé, la jeune femme se résigna et dit :
- malheureusement, je vais devoir te vendre. Mais je te promets qu’un jour je prendrais un de tes congénères.

Screenshot-9

 

C’est donc un peu naïvement qu’elle s’approcha sans se méfier du second volatile. À sa grande surprise, il la mordit
- Aïe ! Mais tu es fou !
- Tout se qu’offre la nature n’est pas toujours facile à obtenir. Rit la mère de cette dernière qui était restée silencieuse jusque-là.
- Maman ! Ce n’est pas drôle !
- Non, mais tu devrais rentrer te nourrir et protéger tes cultures !
- Et pourquoi ça ? Les oiseaux vont venir se venger ?
- Non rit la mère, mais d’autres espèces vivent en liberté.
- Au moins, il y a plus d’animaux que d’hommes râla Zoila malgré-elle.

Screenshot-10

 

 - Patience ma fille, la rassura sa maman comme elle le pouvait.
- Pour le moment laisse-moi maman, supplia Zoila grimaçant toujours par la douleur. Je suis seule et j’en souffre, t’entendre me fait plus de mal que de bien.
- Mais…
- S.t.p !

Screenshot-11

 

 Refroidi par l’accident avec le perroquet, Zoila rentra manger un morceau avant de suivre les conseils de sa mère.
- Vivement que je puisse manger un repas complet ! Et surtout que je puisse vivre entre quatre murs ! J’ai l’impression d’être un animal de foire.

Screenshot-12

 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Voilà le jardin protégé.

 

Screenshot-13

 

Après avoir fait quelques tâches, la jeune legacienne en profita pour découvrir les lieux publics des environs. Elle se sentait seule et il était temps de faire connaissance avec les habitants.
- Que vais-je pouvoir dire ? Bonjour je viens du fin fond de la galaxie . Même moi à leur place je fuirai.

 

Screenshot-14

 

Mais pour la première fois depuis son arrivée, il y avait quelqu’un. Oui, un homme jouait du piano sur l’estrade juste à côté. Ce fut surprise qu’elle le regardât avec fascination. Enfin elle rencontrait un habitant de cette planète.

 

Screenshot-15

 

La timidité qui faisait partie d’elle la fit regretter d’avoir souhaité tant de fois rencontrer quelqu’un. Mais en même temps, elle était curieuse. Aussi, elle s’approcha malgré elle et contempla « l’humain ». À quelques différences près, il n’était pas si différent des siens, si ce n’est que ses yeux et la couleur de sa peau, les cheveux aussi…

 

Screenshot-16

 

Se sentant observé, le pianiste stoppa net son morceau et alla à la rencontre de Zoila. Honteuse, elle resta figée devant lui sans dire un mot.
- Vous comptez me dévisager toute la journée ?
- Euh… je… pardon. Vous jouez vraiment bien.

 

Screenshot-17

 

 D’un faible sourire, le blond tendit la main à la martienne et dit poliment :
- je me présente Tyler Martin, je suis pianiste à mes heures.
- Je... Zoila... On m’appelle ainsi.

Screenshot-18

 

 - On ? Demanda-t-il curieux.
- Les miens, les gens de ma planète.
- Vous êtes réellement un alien ?
- Euh ben ça se voit non ? L’interrogea Zoila, mit surprise, mit gêner.

 

Screenshot-19

 

 Tyler nullement impressionné dit alors :
- Oh si vous parlez de votre peau et vos grands yeux noirs, c’est vrai que ce n’est pas courant. Mais bon, vous savez mon grand-père avait vu l’un des vôtres et ce qu’il m’en avait dit était plus repoussant. Est-ce que c’est vrai que vous colonisiez notre planète ? Que vous enleviez certains d’entre-nous ?

 

Screenshot-20

 

 Ne sachant plus où se mettre, Zoila bafouilla :
- je… vous… de quoi parlez-vous ? Qui vous a raconté de telles choses ? Vous nous jugez Monsieur, pourtant… La gorge nouée, la jeune femme s’interrompit.

Screenshot-21

 

 Alors, Tyler se mit à rire d’un rire haut et fort.
- Je plaisante voyons, je ne fais que raconter ce que nos ancêtres aimaient conter aux enfants pas sages. Vous pensez vraiment que nous sommes aussi bêtes ?
Gênée, la martienne regarda le sol et dit :
- je ne sais pas, je n’ai encore vu personne depuis mon arrivée. Je ne connais personne non plus, je suis venue m’installer ici il y a deux jours.

Screenshot-22

 

 Après cette plaisanterie qui aux eux de Zoila n’en était pas une, tous deux se mirent à parler de choses et d’autres. C’est ainsi que la jeune femme apprit que Tyler était marié. Elle ne savait pas s'il fallait s’en réjouir ou non.

 

Screenshot-23

 

 Mais une chose en entrainant une autre et le jeune homme demanda :
- vous voulez qu’on se revoit ? Chez vous ? Où ailleurs.
- Je ne sais pas dit Zoila mal alaise. Vous êtes marié.
- Je vois… Sabrina ne serait pas d’accord c’est sûr…

 

Screenshot-24

 

Non loin de là au bar, une jeune femme les observait. Elle n’avait pas raté une miette de leur discussion. Faisant la grimace, elle fit se mit au travail à contre cœur.

 

Screenshot-25

 

Ne se doutant de rien, la jeune martienne alla prendre place au bar. Elle voulait en finir avec Tyler avant d’être déçu.
-Bonjour je voudrais…
- Rentrer chez vous ? Pesta la barmaid.

Screenshot-26

 

- Je ne comprends pas fit Zoila. Vous vendez des boissons, je me trompe ?
- Vous croyez avoir le droit de mettre le grappin sur tous les hommes parce que vous venez d’ailleurs ?
- Je n’ai rien fait de mal, je vous assure ! Je discutais avec Tyler et…

 

Screenshot-27

 

Préparant un cocktail comme elle le faisait chaque jour, la barmaid dit au bout d’un moment :
- les gens parlent beaucoup quand ils sont au bar. Et beaucoup m’ont dit vous avoir vu venir.
- Je suis arrivée…
Zoila n’eut pas le temps de finir, la barmaid la coupa et dit :
- je me moque de vous, je veux juste vous dire ce que je pense des gens comme vous. Vous croyez que tout vous est dû et bien vous vous trompez. On n’a plus peur des gens de votre espèce.

Screenshot-28

 

 Zoila encaissa le coup, elle savait que beaucoup de préjugés remplissaient les conversations des habitants. Elle-même c’était posé divers questions sur l’être humain.
- Voilà votre cocktail, buvez-le et rentrez chez-vous.
- Merci fit la martienne en se mordant la joue pour ne pas répondre à cette jeune femme aveuglée par sa colère.

 

Screenshot-29

 

Zoila prit son verre et but une gorgée, le liquide coula le long de sa gorge et la remplit d’une douce félicité. Cela suffit à l’apaiser, elle ne devait pas se mettre en colère. Elle devait rester calme, l’avenir des siens en dépendait.

 

Screenshot-30

 

 Mais la curiosité la tenaillait. Aussi, elle osa poser l’une des questions qu’elle avait en tête :
-    Pourquoi avez-vous de la rancœur envers les gens de mon espèce ?
-    Je n’ai pas à me justifier siffla la barmaid entre ses dents.
-    Je le conçois, mais sachez que vous vous trompez. Je n’ai aucunement l’attention de nuire aux habitants de cette ville, ni de cette planète d’ailleurs.

 

Screenshot-31

 

 La jeune barmaid ignora son interlocutrice et continua son travail. Puis, comme si ça lui brûlait les lèvres, elle dit précipitamment :
- j’étais amoureuse d’un homme, un homme merveilleux... Du jour au lendemain, il a changé du tout au tout. J’ai appris par sa mère qu’il avait été enlevé un soir par des gens comme vous.
- C’est faux ! s’exclama Zoila, jamais nous ferions ça ! On a signé un traité voilà des décennies, on fait tout pour…
- Partez la supplia la jeune femme, je ne veux plus vous voir.

 

Screenshot-32

 

Ne voulant pas faire de scandale, la martienne se leva, paya sa consommation et partie. Elle savait que tout cela était faux. Jadis, on avait lancé de telles rumeurs, mais les siens avaient prouvé leurs innocences. Bien sûr, elle ne pouvait pas obliger qui que ce soit de la croire.

 

Screenshot-33

 

 Un jour passa. Au petit matin du jour suivant, Zoila qui avait eu du mal à mettre les préjugés de cette fille de côté décida de se reprendre en main.

 

Screenshot-34

 

C’est ainsi que la legacienne décida d’aller à la bibliothèque pour chercher des offres d’emploi sur internet. Après avoir lu divers petites annonces, elle décida de se lancer dans la cuisine.

 

Screenshot-35

 

Ne travaillant pas avant trois jours, la jeune femme décida donc d’apprendre des points de cuisine. Plus vite elle en aura, plus vite elle pourra gravir les échelons et exaucer son souhait à long terme.

 

Screenshot-36

 

 Mais la déception est souvent suivie de près par la méfiance. C’est le sentiment qu’eut Zoila lorsqu’elle passa vers un homme à l’étage supérieur. Il la dévisageait ouvertement et cela la mit mal à l’aise.

 

Screenshot-37

 

 Puis, la faim se faisant sentir, Zoila alla commander de quoi manger. C'est le même homme qui faisait le service. Timidement la brune dit :
- bonjour je voudrais un gâteau.
- Bien sûr madame fit l’homme tout sourire. Un beignet tout rond comme une belle soucoupe volante.

 

Screenshot-38

 

 Ne s’attardant pas sur la remarque du vendeur, Zoila le paya et alla s’asseoir.
- Et on dit que c’est moi qui suis bizarre pensa Zoila. J’espère qu’il n’y a pas que des râleurs et des moqueurs sur cette planète.

Screenshot-39

 

 Poursuivant son exploration de la ville, elle se laissa guider par les affiches placardées ici et là pour annoncer le festival d’été. Ce fut avec une joie naissante qu’elle retrouva le contact avec la nature.

 

Screenshot-40

 

L’endroit était calme et peu fréquenté, il avait ici et là de quoi satisfaire les besoins de chacun. Aussi, la jeune femme ne se fit pas prier et alla se servir en jus de fruit. C’est ainsi que son regard se porta sur un homme non loin de là. Elle eut envie de le saluer, elle voulait montrer la sympathie des gens de son espèce. Mais sa timidité prit le dessus et elle n’en fit rien.

 

Screenshot-41

 

 Elle avait eu assez de déception depuis sa rencontre avec les gens d’ici.
- Zoila quand on tombe de cheval…
- Il faut remonter en selle. Oui je sais maman !
- Je suis désolée…
- Pourquoi n’es-tu pas intervenu ?
- Je ne peux rentrer en contact qu'avec toi ma chérie.

 

Screenshot-42

 

 - Peut-être dit Zoila tout en observant l’inconnu, mais j’aurai eu besoin de réconforts.
- Pardonne-moi, ma fille. Mais tu dois vraiment éviter de te renfermer sur toi-même à cause de vieux préjugés.
- Personne ne m’appréciera . J’en suis sûr !
- Tu te trompes ! Va à la rencontre des gens, ils ne tiendront pas compte des mauvaises langues quand ils sauront la fille formidable que tu es.

 

Screenshot-43

 

Voulant être libre de penser à sa guise, Zoila finit par capituler et alla à la rencontre du mystérieux jeune homme.
Quand elle croisa son regard, un large sourire se dessina sur ses lèvres.
- Bonjour dit-il tout simplement.
- Bonjour, je m’appelle Zoila. Je viens de m’installer en ville.

 

Screenshot-44

 

 La femme qui l’accompagnait les laissa ce qui surprit la jeune martienne.
- J’ai dit quelque chose qu'il ne faut pas ? demanda Zoila.
- Non, cette femme me demandait le chemin pour se rendre à la cité des sciences.
- Ah j’ai eu peur de l’avoir effrayé.

Screenshot-45

 

 L’homme qui ne comprenait pas ou voulait en venir Zoila demanda :
- Pourquoi aurait-elle eut peur de vous ?
- Beaucoup de gens ont leurs propres idées sur nous autres.
- Vous autres ?
- Vous savez bien les Martiens, ne me dites pas que vous n’avez pas vu à quoi je ressemble .

Screenshot-46

 

L’inconnu la regarda sans comprendre et dit pour changer de sujet de conversation :
- pour vous souhaiter la bienvenue, je vous propose de vous initier au patinage.
- Comment … je... Pourquoi ?
- Et pourquoi pas dit-il amusé. Je me change vite fait et je vous rejoins sur la piste.

Screenshot-47

 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le jeune homme arriva sans problème à convaincre la jeune legacienne à regagner la piste. Et c’est durant un long moment que tous deux s’amusèrent comme deux enfants.

 

Screenshot-48

 

Mais la piste commença à se remplir et le malaise de la jeune fille réapparu. Elle se précipita hors de la piste suivit de près par l’inconnu.
- Qu’est-ce qui ne va pas ?
- Il y a du monde, je dois rentrer.

Screenshot-49

 

 Mais le jeune homme insista.
- Vous ne devez pas fuir devant le premier obstacle.
- Cela ne vous regarde pas s’énerva la brune.
- Peut-être, mais ce n’est pas en restant dans votre coin comme vous l’avez fait tout l’après-midi, que les gens vont apprendre à vous connaitre.

Screenshot-50

 

Sans répondre, Zoila partie aussi vite qu’elle était venue. Elle ne comprit pas le comportement de l’inconnu du festival. Mais pourtant, elle savait qu’il n’avait pas tort.

 

Posté par angliquesimeurfo à 22:14 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

30 avril 2014

Les clés du ciel

91318819

 

 

Morte, je suis morte à l'âge de 16 ans. De ma vie d'avant, j'ai tout oublié, mais j'ai une nouvelle chance, celle de tout recommencer. Pour gagner les clés du ciel, il me faudra aider celui dont le coeur c'est arrêté quand il a cessé d'aimer.

 

 

 A lire ici : Les clés du ciel

 

Posté par angliquesimeurfo à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chapitre 3

Screenshot

 

 Les jours passent et se ressemblent, Zoila reste la même. Sa timidité est un frein et les préjugés n’arrangent rien. Entre le facteur qui jette les factures, le livreur de journaux qui traine les pieds pour venir la livrer. La jeune femme se demande si tout le monde c’est ligué contre elle.

 

Screenshot-2

 

 Mais aujourd’hui, sa décision est prise : elle doit passer à autre chose. Elle doit apprendre à aller de l’avant et même si pour cela elle doit subir quelques échecs. Car elle sait bien que ses peurs ne l’aideront pas. Par amour pour les siens, elle se battra quoiqu'il lui en coute.

 

Screenshot-3

 

 C’est donc le cœur léger qu’elle commence par sa promenade quotidienne. Elle veut explorer le reste de la ville et découvrir ce que lui cache encore la nature .Son jardin commence à prendre forme et chaque nouvelle variété et un petit pas pour améliorer ses finances.
- J’espère sincèrement avoir bientôt une pièce car quand l’automne sera là, je ne sais pas comment je vais réagir au changement de saisons.
- Tu le découvriras mon enfant intervient sa mère sans être invité.
- Maman, tu surgis encore de je ne sais d’où ça en devient effrayant !
- Désolé ma chérie, mais tu sembles inquiète comme depuis ton arrivée…
- Décidément ! Oui je suis inquiète, si l’on veut … je te rappelle que chez nous il n’a pas de saisons !

Screenshot-4

 Des graines, des pierres, de fleurs… Il avait de quoi faire, mais Zoila en amoureuse de la nature prenait seulement ce dont elle avait besoin. C’est ainsi qu’elle arriva malgré elle a un endroit qui l’attira immédiatement.
- Tient c’est quoi cet endroit ? S’interrogea la martienne.
- Si tu demandais à ce Monsieur là-bas ?
- Maman, j’ai passé l’âge d'être materné !
- Bien, puisque c’est comme ça je m’en vais. Je voulais juste t’aider, mais je vois que je dérange…
- Maman ! Reste !

Screenshot-5

 

Mais la mère de Zoila resta silencieuse, elle avait quitté la « communication ». Aussi, Zoila prit en compte le conseil de sa mère et s’avança vers l’inconnu, le cœur battant rapidement dans sa poitrine.
- J’espère qu’il ne me repoussera pas pensa-t-elle.

Screenshot-6

 

 Une fois à sa hauteur, elle se racla la gorge et dit :
- bonjour monsieur.
- Oh bonjour : dit-il sortant de sa rêverie. Je ne m’attendais pas à voir quelqu’un ici. L’endroit est désert depuis plusieurs années.
- Ah bon ? Pourquoi ? Quel est cet endroit ?
L’homme rit devant l’ignorance de Zoila et répondit d’un ton neutre :
- c’est ici que venaient les sorciers pour s’affronter.
- S’affronter ?
- Oui, on pouvait voir des courses de balais volant magnifiques. Je me souviens petit, je n’en ratais pas une seule.

Screenshot-7

 

Devant l’étonnement de Zoila, l’inconnu sourit et dit tout en lui tendant la main :
- Oh faite, j’en oublie les règles de politesse. Je me présente Yvan, je suis un aventurier. Je parcours le monde à la recherche de surnaturel.
- Bonjour, je m’appelle Zoila.
- J’avais hâte de vous rencontrer !

 

Screenshot-8

 

 Zoila resta muette face à l’aventurier, elle ne savait pas s'il fallait se réjouir ou non de son enthousiasme.
- Je vous sens réticente, vous savez je ne plaisante pas. Il y a plusieurs « créatures » à travers notre planète.
- Mais je vous crois bredouilla Zoila.
- Je n’ai jamais rencontré de personne comme vous, s’est-une grande première.
- Je ne sais pas si…
- Vous devez vous en réjouir ? demanda Yvan redevenu sérieux.
- Les gens sont si méfiant et leurs préjugés…

 

Screenshot-9

 

 Yvan fit un pas en avant ce qui fit tressaillir Zoila. D’une voix rassurante il dit alors :
- vous savez, le monde est fait ainsi. En fait, l’inconnu nous effraie tous. Petit ou grand, mince ou gros, Alien ou Terrien. Chaque personne est différente et c’est ce qui est effrayant.
- Mais je ne veux pas faire de mal à qui que ce soit se justifia la jeune fille.
- Je le sais, vous aussi… Mais eux l’ignorent et il faut leur montrer. Il faut aller vers les autres. Malgré votre timidité et votre peur.

 

Screenshot-10

 

Zoila grimaça ce qui fit rire l’aventurier.
- Après tout, vous n’êtes pas une momie, rassurez-vous vous êtes même bien belle pour une Martienne.
- Euh… Merci
- Donc écoutez mes conseils et commencez à vous fondre dans la population, le temps fera le reste.
- Je l’espère...
- Je vais y aller, bonne journée et profitez bien de la beauté des paysages.

Screenshot-11

 

 Pour la première fois Zoila se sentit légère et confiante. Elle venait d’avoir une conversation agréable, certes certains propos d’Yvan restent confus. Surtout quand il parle d'autres « créatures ». Mais cela lui procura une immense joie.
- Au revoir Yvan, passez me voir si vous revenez dans le coin.
- Je n’y manquerai pas. À bientôt.

Screenshot-12

 

 Après le départ d’Yvan, Zoila repartit à la recherche de ressources qui pourraient lui rapporter de quoi vivre. Apercevant une pierre au loin, elle alla voir de plus près.

 

Screenshot-13

 

Saisissant la pierre, elle regarda autour d’elle pour être sûr que personne ne la regarde et utilisa un de ces dons pour l’analyser.
- Pour une fois que je peux me faire plaisir, moi qui raffole des pierres précieuses.

 

Screenshot-14

 

 Aussitôt, Zoila se servit de sa force cérébrale pour projeter l’objet dans les airs. Cela ferait une bonne dose d’énergie à absorber pour la martienne. Mais il fallait de l’argent pour construire une maison.

 

Screenshot-15

 

Il ne fallut pas longtemps à la jeune martienne pour découvrir qu’il s’agissait d’une pierre de Jade, elle améliora sa valeur à 229 simflouze.

 

Screenshot-16

 

 Après avoir cherché de quoi améliorer son quotidien à travers divers endroits de la ville. Zoila se décida enfin à se divertir, elle allait commencer son travail dans un jour autant profiter de ses jours de repos.

 

Screenshot-17

 

Ses pas la conduisirent à un endroit qu’elle ne connaissait pas : le cimetière. La mort était un aspect de la vie qui lui était inconnu. En effet, les siens vivent tellement longtemps sur leur planète qu’elle n’avait pas encore perdue de proche. Mais elle savait que jamais elle ne les reverrait, la peine remplissait son cœur à chaque fois qu’elle y pensait. Perdre un être aimé devait être la pire des choses qu’il soit au monde.

 

Screenshot-18

 

Ce fut donc d’un pas hésitant qu’elle entra sur le terrain. Apercevant au passage un groupe de personnes réunit autour des tombes. Elle ne put s’empêcher de leur lancer un regard. Certains restaient de marbre, d'autres laissaient par à leur tristesse.

 

Screenshot-19

 

 Elle aurait voulu les interroger, elle avait tant a apprendre pour être digne de vivre parmi eux. Mais Zoila n’osa pas, elle se contenta de les laisser entre eux et alla pêcher non loin de là. Mais les sanglots de certains provoquèrent en elle un sentiment de tristesse, d’abandon. Personne ne méritait d’être seul dans de telles circonstances.

 

Screenshot-20

 

 Son regard fut attiré par un homme. Il pleurait ouvertement, les larmes ruisselaient le long de son visage. Jamais elle n’avait vu d’homme pleurer, chez elle les larmes n’existaient pas. Le cœur de Zoila se serra dans sa poitrine, elle aurait voulu faire quelque chose. Mais quoi ?

 

Screenshot-21

 

N’y tenant plus, la martienne d’avança et dit timidement :
- bonjour, je suis désolé. Je… Si je peux faire quoi que ce soit, n’hésitez pas.
Séchant ses larmes du revers de la main, le jeune homme regarda devant lui et dit doucement comme s'il se parlait à lui-même :
- je m’y étais préparé. Mais je pense qu’on n’est jamais prêt à dire adieu à un être cher.
- Je pense que non bafouilla Zoila d’une voix doucereuse.

Screenshot-22

 

Le blond leva enfin les deux vers son interlocutrice et dit :
- je m’appelle Luke Chalais et vous ?
- Zoila O’donnell dit la jeune femme osant enfin donner le nom qu’elle avait choisi à son arrivée.
- C’est un joli nom, merci de votre gentillesse.
- Oh mais de rien, je n’ai rien fait.
- Votre gentillesse ce n’est pas rien.

 

Screenshot-23

 

 Zoila aurait rougit si elle le pouvait, aussi dit-elle pour se donner une contenance :
- vous devez trouver cela déplacé d’être dans ce lieu, mais je ne connais pas ce sentiment et ma curiosité…
- Rassurez-vous, je ne vous en veux pas. Je sais que vos coutumes varient chez vous et je respect cela.
- C’était une personne qui…
- Mon père, son heure était arrivé… Il est mort de mort naturelle… mais ça fera un grand vide.
- Je comprends cela, bien que ce ne soit pas comparable, je ne reverrai jamais les miens et…

- Bonjour fit une voix pas si inconnu.

Screenshot-24

 

Zoila et Luke n’eurent pas le temps de se retouner, l’inconnu du festival vint à leur rencontre :
- bonjour Zoila !
- Euh bonjour…
- Samuel, désolé je ne me suis pas présenté la dernière fois. Tu me présentes ton ami ?
- En fait, nous venons de faire connaissance intervenu le blond. Je m’appelle Luke enchanté.

 

Screenshot-25

 

Samuel assez bavard pour trois prit la parole :
- je suis désolé pour la perte de l’un des vôtres. Puis, s’adressant à Zoila :
- je vous ai cherché au festival aujourd’hui. Je voulais m’excuser pour ma franchise.
- Ce n’est rien dit Zoila sincère. Vous n’aviez pas tort, je dois aller vers les gens.

Screenshot-26

 

 Zoila se sentit soudain plus à son aise depuis que Samuel les avait rejoints. Aussi, ce fut toute souriante qu'elle dit :
- et vous aviez raison, ce matin j’ai rencontré quelqu’un de sympathique et en venant ici j’ai fait la connaissance de Luke. Deux personnes aussi gentilles me feront oublier les préjugés que certains ont sur les miens et moi-même.

Screenshot-27

 

Ce fut un Luke un peu intimidé qui prit enfin la parole :
- je suis navré Zoila. Certaines personnes restent avec leurs préjugés, de vieilles histoires sont toujours au sein des discussions. N’y prêtez pas attention, Samuel à raison. Il a des gens bien et je vous souhaite de vous faire très vite des amis.

Screenshot-28

 

 Zoila prit grand plaisir à parler avec ses deux nouveaux amis. Même si ce n’était pas le lieu, cela lui fit un grand bien de discuter de tout et de rien. Plus de doute, plus de peurs juste l’instant présent. Même si cela ne durera pas toujours, elle voulait savourer chaque instant de sa vie « terrienne ».

 

Screenshot-29

 

 De fil en aiguille, elle apprit que ses deux amis étaient ici depuis peu. Chacun était célibataire et n’avait aucune rancœur envers les personnes de « son monde ». Chacun avait un travail bien à lui et vivait tout proche de chez elle. Décidément la chance lui souriait enfin.
- Et si nous allions faire un tour à l’étang prêt du centre équestre, proposa Samuel au bout d’un moment.

Screenshot-30

 

 Luke un peu réservé dit alors :
- veuillez m’excuser, je vous remercie de votre gentillesse à tous les deux. Mais je dois rentrer, cette journée m’a beaucoup fatiguée.
- Oh je suis désolé Luke, je comprends… Vous voulez que l’on vous raccompagne proposa Zoila l’air désolé.
- Merci, mais profitez de cette journée avec Samuel.
- Je…
- Si vous êtes sur de le vouloir, je ne dis pas non ajouta Samuel.
- Bien allons-y alors, j’espère vous revoir vite Luke.

Screenshot-31

 

 Quittant leur nouvel ami, Samuel et Zoila partirent au lieu-dit. Zoila se sentait légère et sereine, elle ne savait pas pourquoi, mais Samuel lui faisait du bien.

 

Screenshot-32

 

 Une fois arrivé, ni lui, ni elle ne sut quoi dire. Pourtant avec Luke ils se parlaient ouvertement. Un peu gauchement, Zoila dit enfin au bout d’un moment :
- c’est très beau et très calme.
- Oui en effet, je viens souvent ici depuis que je suis venu habiter cette ville l’hiver dernier.

Screenshot-33

 

 Zoila curieuse demanda :
- Pourquoi avez-vous déménagé ?
- Euh… Eh bien je ne m’entendais pas avec ma famille dit-il avec franchise.
- Oh je suis désolé…
- Ce n’est rien… Ce n’est pas votre faute…
- Et si nous mangions dit Zoila pour changer de sujet de conversation. J’ai toujours voulu goûter les hot-dogs.

Screenshot-34

 

 Profitant de ce moment de solitude, Zoila s’autorisa à parler par télépathie à sa mère :
- Maman et si je suis déçu ?
- Pourquoi le serais-tu ma chérie ?
- Il est gentil, tout comme Luke et j’ai peur de…
- De t’attacher ?
- Oui dit-elle dans un souffle.
- Il faut prendre des risques. De plus, je ne veux pas te forcer la main. Mais le temps passe très vite sur terre.

 

Screenshot-35

 

Zoila ayant réussi la cuisson de son repas posa le tout sur la table, cela devait vraiment être bon car un inconnu s’invita. Elle se sentit donc obligée de couper la "communication " avec sa mère sous peine de l’effrayer. Pour une fois, les conseils de sa mère lui auraient fait un grand bien.
- Servez-vous dit la martienne en faisant la même chose.
- Merci Mademoiselle.
Puis faisant signe à Samuel de venir :
- venez Samuel c’est prêt.

 

Screenshot-36

 

 Ce dernier ne se fit pas prier et commença à manger avec appétit :
- ils sont vraiment délicieux, mes compliments au chef.
- J’espère en devenir un. J’ai postulé récemment dans la cuisine.
- Je vous le souhaite Zoila, vous allez en régaler plus d’un.
- Et vous que faite vous comme métier ?
- À dire vrai, j’enchaine les petites missions ici et là. Je voudrais trouver un bon travail pour rester ici.
- Vous partirez sinon ?

 

Screenshot-37

 

 Zoila se leva sous l’effet de la surprise. Samuel qui allait prendre une bouchée stoppa son geste :
- j’en ai bien peur.
- Je vois... Dit-elle un peu déçue. Pourquoi ?
- Je vis en collocation et si je ne peux pas payer ma part des factures, il le faudra.

Screenshot-38

 

 Zoila prit une seconde assiette et mangea pour se donner une contenance.
- Je comprends, mais bon il y aura certainement du travail pour vous.
- Peut-être, mais je voudrais me poser trouver un emploi sérieux et avoir mon propre chez moi.
- Oui c’est mieux, enfin je dis ça je viens tout juste de quitter le cocon familial.
Samuel regarda au loin pendant un moment, Zoila supposa qu’il réfléchissait. Puis, sans s’en rendre compte, Zoila la bouche à moitié pleine demanda :
 - on pourra se revoir tout de même ?
- Bien sur dit-il ravi. J’allai justement vous le proposer.

 

Screenshot-39

 

C’est sur un commun accord qu’ils se quittèrent. Zoila resta encore un moment à pêcher. Elle savait bien qu’un jour ou l’autre son ami partira. Mais elle voulait profiter de chaque instant. Même si elle sera seule au final.

 

Screenshot-40

 

C’est sur ces dernières pensées que la jeune femme rentra. Et à sa grande  surprise, sur le chemin du retour, elle eut l’agréable surprise de voir une licorne. Comme on lui avait dit d’autres créatures fréquentent le monde, elle en eut la preuve.

 

 

Posté par angliquesimeurfo à 22:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

03 mai 2014

Chapitre 4

Screenshot

 

 "On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes"           
 
Andy Warhol

 

Screenshot-2

 

L’été fila vite pour Zoila, elle passa la plupart de son temps avec ses nouveaux amis. Ils lui firent découvrir bien des endroits et surtout ils lui apprirent à s’intégrer. Cela lui fit un bien fou d'avoir quelqu’un sur qui se reposer. Elle savait qu’il lui faudra faire vite pour son legacy. Et il fallait choisir un partenaire, celui qui l’accompagnera durant sa vie et avec lequel elle fera des enfants...

 

Screenshot-3

 

Par chance et avec beaucoup d’efforts, Zoila réussit à se construire une petite « maison » avant le premier jour d’automne. Ce fut un soulagement, car elle n’avait jamais osé inviter les garçons chez elle faute de moyens. C’était petit, mais au moins elle avait l’essentiel.

 

Screenshot-4

 

 Ce fut donc une Zoila ravis qui accomplit ses tâches quotidiennes : nettoyage, cuisine, … Elle avait enfin un chez elle et elle comptait bien faire de son mieux cette après-midi au travail pour être vite promue.

 

Screenshot-5

 

Malgré les petits riens qui la faisaient sourire, Zoila restait la même avec des doutes, des peurs. Il faut du temps pour apprendre à se construire, pour se sentir complètement bien. Et une fois seule, ses doutes resurgissaient. Aussi, elle décida de s’occuper l’esprit en jardinant une fois l’automne installé, elle devra trouver autre chose.

 

Screenshot-6

 

 Autre chose pour se distraire, autre chose pour remplir le vide qui remplissait ses journées quand elle était seule chez elle. Elle savait qu’il fallait aussi faire un choix au sujet de son avenir. Et cela la rendait perplexe.

 

Screenshot-7

 

 Elle aimait beaucoup voir Samuel et Luke, mais malheureusement elle ne pourra pas se contenter de leurs rendez-vous amicaux éternellement. L’horloge tourne et il lui faut trouver un mari. Hélas, elle ne savait pas les sentiments que chacun lui porte réellement. Elle aimait les deux garçons, mais elle-même ne savait pas si c’était juste une belle amitié, ou plus...


- Je tiens à eux et je sais que si je perds l’un des deux cela me fera un grand vide pensa-t-elle. Ils sont le début de ma vie ici, chacun me soutient toujours et m’écoute. Malheureusement, je n’ai vu que Samuel en tête à tête. Luke reste timide et réservé…

 

Screenshot-8

 

 Soudain, son téléphone se mit à sonner. Le sortant de sa poche, elle regarda qui c’était : Luke. Comme chaque matin depuis qui lui avait fait cadeau du téléphone portable, ce dernier l’appelait pour prendre de ses nouvelles. Il était plus à son aise au téléphone qu’en face d’elle et cela touchait Zoila profondément.

 

Screenshot-9

 

- Allo Zoila, c’est Luke.
- Bonjour, comment vas-tu ?
- Je vais bien, je voulais te souhaiter bon courage pour ton premier jour de travail.
Zoila sourit, Luke était-une personne très polie. Il pensait à tous et savait s’effacer quand il le fallait. Contrairement à Samuel qui faisait tout pour être le centre d’attentions. Elle préférait d’ailleurs le caractère de Luke…

Screenshot-10

 

- Merci Luke, tu es un ami fidèle et prévenant, je t’en remercie.
- C’est normal, tu le mérites.
- Et toi tu t’es décidé dans tes projets ?
- Oui et non, j’attends un peu avant de savoir si je quitte mon travail ou non.
- Je comprends, tu sais que je suis là si tu veux m’en parler. On pourrait se voir avec Samuel.

 

Screenshot-11

 

  Luke marqua une pause et resta un moment sans rien dire. Puis, d’une voix hésitante, il dit :
- écoute, je ne t’ai pas seulement téléphoné pour te souhaiter bon courage.
- Je ne comprends pas…
- Je voudrais qu’on se voie demain matin.
- Ah... eh bien je... il faut voir avec Sam et…
- Je voudrais te voir seule, je dois te dire quelque chose d’important.

 

Screenshot-12

 

Après être convenu du lieu de rendez-vous, les deux amis raccrochèrent. Zoila ne sut si elle devait se réjouir ou non de voir enfin Luke seul. Car au fond elle, quelque chose lui disait que Luke ne voulait pas la voir seulement pour parler de la pluie et du beau temps.
- J’espère sincèrement qu’il ne va pas mettre un terme à notre amitié. Déjà que Samuel risque de ne pas rester s'il ne trouve pas un travail sérieux…

 

Screenshot-13

 

 Zoila n’eut pas le temps de s’attarder sur ses pensées. L’heure du travail arriva et c’est avec une boule au creux du ventre qu’elle franchit le seuil du restaurant. Elle espérait que ses collègues lui fassent un bon accueil et surtout son patron.

 

Screenshot-14

 

 C’est-une jeune femme épuisée et heureuse qui sortit vers 21 h. Son premier jour c’était bien passé et elle avait fait grande impression auprès de son patron. Il avait aimé son sens des responsabilités et le fait qu’elle prenne des initiatives. C’est donc le sourire aux lèvres qu’elle quitta le restaurant. À peine dehors, son portable vibra dans sa poche.

 

Screenshot-15

 

D’une main fébrile, elle sortit son téléphone en pensant que c’était Luke qui voulait lui en dire plus pour leur rendez-vous de demain. Malheureusement, ce n’était pas lui mais Samuel :
« Bonsoir, j’espère que tu as passé une bonne journée. Est-ce que l’on peut se voir demain soir après le boulot ? »
Elle hésita un moment et finit par écrire :
« D’accord à demain 21h au bar en face de mon travail »

 

Screenshot-16

 

 La nuit passa et Zoila pour une fois eut l’envie de dormir. Pour ne pas penser et surtout pour que le temps passe plus vite. Elle voulait voir Luke à tout prix. Au fond d’elle, elle savait que leur entrevue allait changer bien des choses.

 

Screenshot-17

 

 Après ses tâches quotidiennes, elle se prépara à la hâte et alla sur le lieu de rendez-vous. Elle avait à la fois hâte de retrouver son ami et peur de ce qu’il allait lui dire.

 

Screenshot-18

 

 Après un petit moment, la pluie se mit à tomber de plus en plus fort. Aussi, elle s’abrita tant bien que mal. Elle devait attendre Luke et savoir une bonne fois pour tout ce qu’il lui voulait. D’un pas hésitant, elle s’approcha d’une pancarte où l'on pouvait voir une femme : mit poisson mi humain
- C’est curieux, celui qui a dessiné ça à de drôle d’idée. Comme si une telle créature pouvait exister.

 

Screenshot-19

 

 Le temps fila et Zoila attendit encore et encore. Luke n’était pas là, la pluie avait même cessé. La jeune femme commença à se demander s’il ne l’avait pas oublié.
- Je ne comprends pas pourquoi il me fait attendre. Il a voulu que l’on se voie, je ne lui ai rien demandé…

 

Screenshot-20

 

Faisant les cent pas sur le sable fin, Zoila commença à se poser des dizaines de questions. Est-ce qu’il avait voulu lui causer du tort ? Avait-il oublié leur rendez-vous ? Lui était-il arrivé quelque chose ? Samuel avait-il décidé qu’ils se verraient tous les trois ce-soir ?
- Bonjour fit une voix derrière elle.

 

Screenshot-21

 

 Se retournant, la jeune femme découvrit Luke l’air nerveux. Il sourit faiblement pour se donner bonne figure. Mais elle se rendit vite compte que ce n’était pas une visite de courtoisie.
- Bonjour Luke, je croyais que tu ne viendrais pas.
- Je suis désolé, je n’ai pas pu partir avant. Samuel était chez moi…
- Je comprends, mais vous auriez pu venir tous les deux. D’ailleurs je dois voir Sam ce-soir. Tu seras des nôtres ?

 

Screenshot-22

 

 Luke s’agita et fit les cent pas tel un lion en cage. Il ne savait pas par où commencer et en même temps il voulait en finir. Aussi, au bout d’un moment qui sembla durer une éternité, il dit enfin :
- je n’ai pas été très honnête envers toi. À dire vrai, je ne pensais pas que cela était très important. Mais plus le temps passe et plus je m’attache à toi.
- Je t' apprécie beaucoup Luke. Qu’as-tu fait pour être dans un tel état ?
Il poussa un long soupir et dit en faisant de grands gestes :
- Samuel et mon cousin, si j’ai prétendu ne pas le connaitre c’est parce que je ne voulais pas me mêler de son petit jeu.
- Quel petit jeu demanda Zoila qui ne comprenait rien.
- Samuel est un parasite.

Screenshot-23

 

Zoila tomba des nus, elle ne comprenait pas pourquoi il lui disait cela...
- Pourquoi me dire ça maintenant ?
- Tu sembles t'attacher de plus en plus à lui et je ne veux pas te voir souffrir.
- C’est juste un ami se défendit l’intéressée.
- Pour le moment, mais je le connais. Il travaille son rôle et après il passera à l’offensive.
- Pourquoi dire de telles choses de ton cousin ? Qui me dit que c’est vrai d’ailleurs ?
- Zoila je tiens à toi, beaucoup plus qu’à mon propre cousin. Il a séduit des dizaines de femmes et les a conduits à leur perte.
- Comment ça ?

Screenshot-24

 

Zoila tourna le dos à Luke et regarda la mer au loin, elle ne voulait pas croire que Samuel ne s’intéresse à elle que part intérêt. Après tout, ce n’est pas comme si elle avait une fortune cachée…
- Samuel a profité de plusieurs femmes poursuivit Luke, il aime se faire entretenir. Il t' a dit qu’il cherchait un travail et un logement, mais c’est faux. Il espère te séduire pour emménager chez toi. Après, il ira voir d'autres femmes, c’est ce qu’il fait toujours.
- Mais je n’ai pas d’argent dit Zoila dans un souffle.
- Il pense qu’avec tes dons tu pouras vite t'enrichir.
- Pourquoi devrai-je te croire ?
- Je ne t'oblige à rien Zoila. Mais je veux te protéger.
- Je ne sais pas… Je ne sais plus qui croire… Dit Zoila impuissante.

Screenshot-25

 

Sans était trop pour la jeune martienne. Sans un regard pour Luke, elle partit en courant en direction de son travail. Elle voulait fuir à tout prix.
- Zoila attend !
- Je dois y aller cria-t-elle sans se retourner.

 

Screenshot-26

 

Malgré son air absent au travail, la jeune femme réussit tant bien que mal à faire ce qu’on lui demanda. C’est avec une grande satisfaction qu’elle fut promue.
- Enfin une bonne nouvelle !

Screenshot-27

 

 Mais elle n’eut pas le temps de s’attarder. Zoila retourna vite chez elle pour se changer et aller rejoindre Samuel au bar où ils avaient rendez-vous. Elle voulait lui parler et savoir si les dires de son cousin étaient vrais.

 

Screenshot-28

 

 Une fois à l’intérieur du bar, Zoila constata que le lieu était encore désert. Pas de trace de Samuel, elle prit place au bar l’air absent.
- Vous voulez quelque chose ? demanda le barman d’un ton poli.
Sortant de sa rêverie, Zoila répondit :
- non merci j’attends un ami.
« Un ami est-ce vraiment ce qu’est Samuel ? s’interrogea-t-elle en elle-même. Je ne sais plus ce que je dois penser de notre relation... »

Screenshot-29

 

 Mais Zoila n’eut pas le temps de s’interroger davantage. En effet, Samuel choisit ce moment pour faire irruption dans le bar.
- Zoila je suis là.
- Bonsoir Sam, tu vas bien ?
- Oui je vais bien, si on allait parler dans un endroit tranquille.
- D’accord fit Zoila qui ne comprenait pas pourquoi il voulait s’isoler puisque l’endroit était désert.

 

Screenshot-30

 

 Une fois à l’autre bout de la pièce principale. Samuel regarda son amie d’un air triste. Zoila comprit que quelque chose n’allait pas. Aussitôt, elle l’interrogea :
- Samuel quelque chose ne va pas ?
- Non tout va bien mentit-il.
- Sam, nous sommes amis n’est-ce pas ?
- Eh bien … Tu es plus que cela pour moi avoua-t-il à demi-mot.
- Je… C’est gentil fit Zoila sans savoir quoi répondre.

 

Screenshot-31

 

 

Screenshot-32

 

 Puis voulant savoir le fin de mot de l’histoire, la jeune femme poursuivit :
- Luke et moi nous nous sommes vues seul ce matin.
- Ah bon cela m’étonne de lui dit Samuel faussement surprit. Il est toujours si solitaire.
- Il sort avec nous pourtant…
- Oh tu sais, je le force un peu… C’est mon cousin, désolé de te l’apprendre, mais j’avais honte…
- Honte ? pourquoi ?
- Et bien disons qu’il est un peu paranoïaque et le bonheur des autres le rend jaloux… Tu vois... dit-il sans entrer dans les détails.
- Tu es sûr ? Mais pourquoi serait-il jaloux ?

Screenshot-33

 

 Soudain, Samuel se rapprocha de la martienne et l’embrassa avec précipitation. D’abord surprise, Zoila résista et elle finit par abandonner toute résistance.

 

Screenshot-34

 

 Samuel relâcha à demi son étreinte et dit d’une voix suave :
- Voilà ce que dérange mon cousin. J’ai des sentiments plus qu’amicaux envers toi ma douce Zoila.
- Mais pourquoi me le dire que maintenant ?

 

Screenshot-35

 

Zoila quitta les bras de Samuel et lui tourna le dos. Puis d’une voix hésitante, elle dit :
- Luke m’a mis en garde contre toi. Il dit que tu crois que je peux m’enrichir grâce à mes dons.
- Il est malade ! s’exclama le jeune homme.
- Je ne sais pas qui croire Samuel, nous étions si bien tous les trois durant cet été merveilleux.

 

Screenshot-36

 

 Samuel resta silencieux l’air grave. Puis voyant que Zoila restait là sans rien dire, il dit enfin :
- Luke est malade et c’est moi qui passe pour le méchant. Zoila, nous nous sommes connu avant lui non ?
- Oui, mais je…
- Je comprends que tu doutes, mais que dois-je faire oublier mes sentiments pour toi ?

 

Screenshot-37

  Zoila perdu se prit la tête entre les mains et dit impuissante :
- je ne sais plus quoi penser. Comprends-moi, je ne suis pas d’ici et tout est différent pour moi. Je vous apprécie tous les deux et je ne veux pas vous perdre.

 

Screenshot-38

 

Samuel posa sa main sur l’épaule de la jeune femme pour la réconforter. Puis, il dit d’un ton réconfortant :
- je comprends ma chérie, mais sache que ce n’est pas la première fois qu’il fait ça. Je t’aime et je ne veux pas que notre relation s’achève avant d’avoir commencé.
- Je comprends cela, mais j’ai besoin de temps. Tout est nouveau pour moi…

 

Screenshot-39

 - Je comprends Zoila, mais tu sais à l'heure actuelle rien n’est facile pour moi. Je ne resterai pas bien longtemps, mon contrat va bientôt prendre fin et les personnes chez qui je vis sont déjà à la recherche d’un nouveau colocataire.
- Déjà ? S’exclama Zoila perdue.

Screenshot-40

 Zoila à bout de forces se jeta dans les bras de Samuel. Tout en lui caressant les cheveux, il dit tendrement :
- mon amour, il te faudra prendre la bonne décision.
- J’ai besoin de temps…
- Oui je comprends, mais fais vite je pars dans quelques semaines.

 

***

 

Posté par angliquesimeurfo à 20:49 - - Commentaires [19] - Permalien [#]


06 mai 2014

Chapitre 5

Screenshot

 

 Quelques jours sont passés depuis que Zoila a appris les sentiments que Samuel dit avoir pour elle. Elle y pense encore et encore sans savoir ce qu’elle ressent envers son ami. Ses journées sont de plus en plus longues et remplies de questions sans réponse. Aimer, elle ne sait pas vraiment ce que c’est, dans son monde les sentiments n’ont pas lieu d’être. On épouse celui qui nous est destiné à notre naissance.

 

Screenshot-2

 

 C’est donc une Zoila seule et pensive qui se lève ce matin-là sans aucun but précis, sa vie ne tournant uniquement qu'autour de son travail.
- Ma chérie, intervient sa mère une fois de plus. Oubli ses deux garçons et vit ta vie.
- Maman, je ne veux pas… Je ne peux pas imaginer que j’ai pu me tromper à ce point. Les humains sont différents certes, mais… L’un doit bien être sincère, tu ne crois pas ?
- Je ne sais pas ma fille… Je dois te laisser gérer seule cette épreuve.
- Je le savais… Mais je ne sais pas quoi faire, je n’ose plus aller voir qui que ce soit ! dit Zoila d’un ton lasse.

 

Screenshot-3

 

 Se laissant tomber sur le seul siège de la petite maison, la jeune fille poussa un long soupir.
- Je commence à regretter le chemin tout tracé que l’on a chez nous. À l'heure actuelle, je serai marié et mère depuis un moment…
- Tu as une mission formidable à faire, c’est un honneur que l’ont t’ai choisit ma chérie. Les réponses viendront quand tu prendras les bonnes décisions.
« Toc-toc »

Screenshot-4

 

 Derrière la porte de la maisonnette, Luke attendait patiemment qu’on lui ouvre. Il espérait d’ailleurs que Zoila accepte de le recevoir.

 

Screenshot-5

 

 Zoila mit quelques minutes avant d'ouvrir sa porte, ayant aperçu  Luke par la fenêtre, c’est une jeune femme nerveuse qui s’avança vers Lui.
- Bonjour dit la jeune femme dans un souffle.
- Bonjour Zoila… Tu m’as manqué… nos conversations tout ça dit le blond nerveux.
- Moi aussi… Mais je suppose que tu ne viens pas pour me dire ça dit-elle avec le peu de courage qui lui reste.

 

Screenshot-6

 

 Luke fit quelques pas comme à son habitude, sa nervosité était omniprésente. Puis, sans oser regarder la martienne, il dit calmement :
- Je ne voulais pas venir. J’ai pour habitude de m’effacer, mais là je ne veux pas. Je ne peux pas…
- Tu veux me parler de Samuel ? Il dit des choses sur toi et…

Screenshot-7

 

 Zoila avait dit ça en espérant augmenter la nervosité de Luke pour qu’il se trahisse. Mais Luke se rapprocha d’elle et dit timidement :
- certains disent que vous pouvez scanner les esprits pour savoir ce que l’on pense. Est-ce vrai ?
- Eh bien…Oui.... Mais cela ne fonctionne pas toujours avoua Zoila troublée.
- Je suis sincère, je n’ai rien à cacher. Malheureusement, c’est la parole de Samuel contre la mienne. Et cela a toujours été ainsi, donc je te propose de lire en moi.
- Je te l’ai dit cela ne fonctionne pas toujours.
- Essayons proposa-t-il d’un ton suppliant.

Screenshot-8

 

 Zoila hésita pendant une fraction de seconde, puis elle dit :
- Bien, puisque c’est ce que tu veux. Ce sera sans douleur.
- J’ai confiance dit un Luke un peu nerveux.

Screenshot-9

 

 Zoila se concentra et cela lui prit un moment. Mais par chance ou parce qu’elle devait savoir. Elle entra dans l’esprit de Luke et ce qu’elle y vit ne la surprit pas. En lui régnait une bonté incomparable, il était aussi bon et juste qu’il le laissait paraître. Mais au fond dans une partie de sa tête comme cadenassé dans un petit coffre se trouvait la plus douce vérité : l’amour qu’il lui portait.

 

Screenshot-10

 

Zoila s’arrêta enfin par épuisement et aussi par respect pour son intimité. Elle ne voulait pas tout savoir, ce n’était pas bien…
- Je... J’ai pu lire en toi Luke. Et je t’en remercie infiniment.

Screenshot-11

 

 Luke sourit faiblement, il était content que Zoila ait plus éclaircir ses doutes. Cela ne changera probablement rien. Mais il ne voulait pas perdre sa confiance.
- Je suis content si cela a pu t’aider dit-il simplement.
- Je ne te cache pas que Samuel avait une toute autre version… et il m’a embrassé et m’a assuré qu’il m’aimait. Je suis perdu Luke que dois-je faire ?

Screenshot-12

 

 Luke passa la main dans ses cheveux neveux, puis il dit :
- je ne peux pas décider pour toi Zoila. Bien que j’aimerais que tu ressentes la même chose pour moi que ce que tu ressens pour lui… Je n’ai pas le droit de choisir à ta place.

 

Screenshot-13

 

 Zoila garda le silence, ce qui ne fit qu’augmenter la nervosité du jeune homme. Il lui ouvrait son cœur et la voilà muette. Alors timidement, il dit :
- je comprends que tu as du lire bien des choses en moi, mais je… Je ne te forcerai pas à rester en contact avec moi si Sam te l’interdit... je… Je comprendrais que tu ne veuilles plus me voir…

Screenshot-14

 

 Zoila leva les mains pour stopper son ami et dit enfin :
- non ce n’est pas ça, jamais je ne te chasserai de ma vie. Dès le début, j’ai su que tu étais l’opposé de Samuel. Mais je ne sais pas, j’espérai… j’aurais voulu croire que notre trio ne s’arrêterait jamais. Mais de l’amitié à l’amour, il y a une frontière et … J’ai eu peur. J’ai eu peur de blesser l’un de vous deux. Alors inconsciemment, je me suis interdit de choisir.

Screenshot-15

 

Puis Zoila osa, pour la première fois elle enleva les barrières qu’elle avait placées entre les Terriens et elle-même.
Doucement, elle se rapprocha de Luke et alla se blottir dans ses bras. Une douce chaleur l’envahit, contrairement à la fois ou elle était dans ceux de Samuel.

Son cœur se mit à battre fort et c’est d’une voix tremblante qu’elle dit :


- mais grâce à toi, j’ai compris ce qu’on éprouve quand on aime. Pardonne-moi, je n’ai pas voulu te faire de peine.

 

Screenshot-16

 

 Luke la regarda touché par sa franchise. Il avait du mal à y croire tellement il avait  espéré. Surprit, il dit alors :
- tu... Tu partages mes sentiments ?
- Oui Luke, je... J’en ai mis du temps à comprendre, j’en ai même honte. Mais je t’aime, je me sentais tellement mieux en ta compagnie. Chacun de tes appels me remplissait de joie, j’étais impatiente d’entendre ta voix. Je n’osais pas croire en cet amour… j’avais peur.

Screenshot-17

 

 Ils auraient pu rester ainsi enlacés toute la journée, malgré la pluie qui tombait. Mais la réalité reprit le dessus et c’est un Luke coupable qui dit alors :
- Zoila je suis le plus heureux des hommes, mais je ne peux pas faire ça.
- Tu ne veux pas de moi questionna-t-elle ?
- Oh bien sûr que si ! Mais tu m’as dit que Samuel avait dit avoir des sentiments pour toi. Et pour le bien-être de notre couple…
Il ne réussit pas à achever sa phrase. Aussi, la jeune femme le fit pour lui :
- il faut que je parle à Samuel.
- Oui dit-il timidement.

Screenshot-18

 

 Instinctivement le couple se prit les mains et Zoila se voulant rassurante dit d’une voix doucereuse :
- je compte bien le faire au plus vite Luke. Je découvre enfin ce qu’est l’amour et je ne veux pas blesser qui que ce soit. J’ai lu en toi le plus merveilleux des sentiments. Et malheureusement, même si Samuel est sincère. Je vais lui apprendre mes sentiments pour toi.
- Je ne veux pas te brusquer, j’ai juste envie de faire les choses dans les règles. Je suis fait ainsi…

 

Screenshot-19

 

Zoila ne quitta pas des yeux le jeune homme, elle se sentait bien avec lui. Pour une fois sa différence ne la dérangeait pas, on l’aimait telle qu’elle était.
- Tu es merveilleux Luke, je suis heureuse avec toi.
- Moi aussi ma chérie, je n’ai jamais connu un amour aussi fort que celui que je te porte.
- Si on rentrait, on va être trempé.
- Ou tu iras j’irai dit-il sans la quitter des yeux.

Screenshot-21

 

 Aussitôt dit, aussitôt fait, ils rentrèrent dans la petite maison et c’est avec grand plaisir que la jeune femme prépara le repas.
-    J’espère que tu as faim !
-    Oui dit Luke d’un air gourmand.
-    Tu sais, je ne suis pas une grande cuisinière, mais avec mon travail j’apprends vite.
-    Je n’en doute pas dit Luke sincère.
Mais leur intimité fut de courte durée.
 «  Toc, toc »

Screenshot-22

 

 En effet, derrière la porte Samuel attendait. À croire qu’il avait deviné qu’on voulait lui parler. Zoila qui l’observait de la fenêtre hésita un moment avant d’ouvrir la porte.

 

Screenshot-23

 

Zoila se décida enfin et l’invita à entrer. Elle resta un moment seule dehors nerveuse. L’heure de la vérité a sonné.
- Je dois le faire pour Luke s’encourage-t-elle.

Screenshot-24

 

 Samuel toujours à l’aise dans n’importe quelle situation ne se fit pas prier et rentra dans la maison. D’un regard circulaire, il observa les deux un air de dégout.
- C’est petit et peu confortable dit-il.
Puis s’apercevant de la présence de son cousin, il s’exclama :
- qu'est-ce tu fais là ?
- Je suis venue rendre visite à Zoila comme toi.

 

Screenshot-25

 

Zoila les rejoint enfin et l’air curieux de Samuel ne la surprit pas. Elle avait lu en Luke et elle avait compris que Sam était matérialiste.
- Désolé de t’accueillir dans une maison aussi simplement meublée, mais je fais selon mes moyens.
- Cela ne me dérange pas du tout ma chérie dit Samuel d’un ton mielleux.

Screenshot-26

 

 Zoila ne fut pas dupe cette fois, elle voyait enfin le vrai visage de Samuel.
- Je … Il faut que je te parle Sam dit-elle timidement.
Puis, se tournant vers Luke pour se donner du courage, elle dit plus sûre d’elle :
- beaucoup de choses ont changé depuis quelques jours. J’ai réfléchi et je ne partage pas tes sentiments. L’amitié que tu me porte m’a fait penser pendant un instant que ça pouvait devenir de l’amour. Mais je me trompais…

 

Screenshot-27

 

 Samuel qui ne voulait pas en écouter davantage s’écria :
- Quoi ! Ne me dit pas que tu as cru le baratin de ce minable !
- Sam je t’en prie ! supplia Zoila.
- Non ! Je ne vais pas me laisser avoir ! C’est moi qui t’ai donné confiance en toi, je t’ai permis de t’ouvrir aux autres et voilà comment tu me remercies !

Screenshot-28

 

 Luke qui n’aimait pas les conflits se leva et dit nerveux :
- je vais vous laisser.
- Non reste ! supplia Zoila. Je ne veux pas que tu partes.
- D’accord je reste, mais je le fais pour toi.
- Merci.

 

Screenshot-29

 

 Zoila sourit à Luke et se tourna de nouveau vers Samuel.
- Écoute Samuel, l’amour ça ne se commande pas. Cela vient comme ça et…
- Oh ne joue pas à ce petit jeu avec moi ! L’amour qu’est-ce qu’il t’a apporté plus que moi ? Je suis le premier à m’être déclaré non ?
- Peut-être, mais qu'espérais-tu que te mentes ? Tu t’es déclaré alors que j’étais rempli de doutes. Tu ne m’as même pas laissé t’en parler et crois le ou non j’aime Luke sincèrement.

 

Screenshot-30

 

 Puis elle eut une idée et proposa :
- nous pouvons toujours rester ami. J’ai lu en lui et je t’assure que tes attentions m’ont beaucoup blessé, mais je ne t’en veux pas.
- Tu as lu en lui ! Et tu crois que je vais te croire ! Tu sais quoi ton amitié je n’en ai rien à faire ! Tout comme la sienne, il est mon cousin, mais pour moi dès aujourd’hui c’est un parfait inconnu !
- Samuel ! S’énerva Luke qui était resté silencieux jusque-là.

 

Screenshot-31

 

 - Tu crois que je vais tenir « la chandelle », non mais sérieux ! Je ne suis pas ce type d’homme. Et puis autant te le dire une bonne fois pour toutes.
- Me dire quoi ? interrogea Zoila.
- Luke avait raison, je n’en ai rien à faire de toi. Voilà c’est dit.
- Comment peux-tu…
- Être aussi méchant poursuivit Samuel sarcastique. Il me connaît si bien... Oui je croyais m’en mettre plein les poches. Je te croyais capable de t’enrichir. Mais quand je vois ce taudis, je me dis que je me suis berné d’illusions.
- Ce n’est pas croyable fulmina Zoila et moi qui ai mis en doute la parole de Luke ! Sors de chez moi sur-le-champ ou tu le regretteras !

 

Screenshot-32

 

Sam partit aussi vite qu’il était venu, même si Zoila savait qu’elle ne ressentit que de l’amitié envers lui, elle eut un pincement au cœur. Puis elle se tourna vers Luke et dit tristement :
- je suis désolé Luke, rien de tout cela ne serait arrivé si je t’avais cru. Je…
- Ce n’est rien dit timidement Luke sans oser la regarder. Je vais rentrer chez moi.
- Tu ne veux pas manger à la maison ?
- Non je… J’ai besoin de me retrouver seul.

 

Screenshot-20

 

 C’est-une Zoila triste et déçu qui raccompagna son compagnon. Elle aurait voulu passer la soirée avec lui. Malheureusement, il en avait décidé autrement.
- Est-ce que tu as changé d’avis sur nous deux ? questionnèrent-t-elle malgré elle.
- Non-dit-il tendrement, jamais je ne changerai d’avis sur mes sentiments. Sam m’a blessé et je ne serai pas de bonne compagnie ce soir.
- Ce n’est que ça . Tu me le promets demanda la martienne.
- Je te le promets.
Sur ses derniers mots, ils échangèrent le plus doux des baisers promesse d’un amour qu’ils espéraient éternel.

 

 

Posté par angliquesimeurfo à 15:44 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

16 mai 2014

Chapitre 6

Screenshot

 

 Les semaines ont passé et une douce routine s'est installée. L’automne est bel et bien là et les températures chutes. Seule la chaleur que les deux amoureux ont dans leur cœur ne cesse que d’augmenter, leur amour grandit de jour en jour.

 

Screenshot-2

 

 Après la triste vérité sur Samuel. Ni Luke, ni Zoila n’eurent de nouvelles de lui. À croire qu’il s’était envolé de la surface de la terre. Zoila avait eu vent de nombreuses rumeurs le concernant ce qui prouvait encore la bonne fois de Luke.

 

Screenshot-3

 

 C’est donc une soirée comme bien d'autres durant laquelle se retrouve notre jeune couple pour dîner. Mais à une différence près : Zoila veut passer à la vitesse supérieure avec son amoureux.

Malheureusement, il lui manque le courage pour lui dire.
- Luke, il faut que l’on parle dit-elle en poussant son assiette à peine entamée.

Screenshot-4

 

 Luke qui allait mettre une fourchette de salade dans sa bouche stoppa son geste et demanda inquiet :
- Samuel ta téléphoner ?
Levant les mains dans un geste rassurant, la jeune femme dit :
- non rassures-toi cela n’a rien à voir avec lui. Ça ne concerne que toi et moi.

 

Screenshot-5

 

 Réfléchissant pendant un moment, elle hésita entre de nombreuses façons de lui faire sa demande.

Puis, elle dit nerveusement :
- je me disais que dernièrement on passe beaucoup de temps ensemble. Tu viens souvent ici et on se voit le plus possible. Seul le travail nous sépare… Et on pourrait se voir encore plus…
- Il y a aussi la nuit dit Luke amusé par la nervosité de Zoila.
- Ce n’est pas drôle !
- Si tu me disais par où tu veux en venir ?

 

Screenshot-6

 

 Zoila marmonna et dit :
- si tu crois que c’est facile…
- Je ne peux pas le faire à ta place, étant donné que j’ignore de quoi tu parles.
- Oh tu ne m’aide pas ! Je sais que tu dois comprend ou je veux en venir !

 

Screenshot-7

 

 Luke ne comprenant pas dit sincèrement :
- non je ne vois pas, tu sais j’aime passer du temps avec toi. Mais si tu trouves que ça te freine au travail, on peut se voir moins.
- Mais non ! Je ne veux pas !
- Qu’est-ce que tu veux alors ?
- Viens vivre avec moi dit-elle précipitamment.

 

Screenshot-8

 

 Surpris par la demande maladroite de la jeune femme, il poussa son assiette et dit :
- tu veux que je … que nous vivions ensemble ?
- Oui dit Zoila attendrie par l’air surprit de l'homme qu’elle aime. Mais avant que tu me répondes, je dois te parler de quelque chose. Ceci peut tout changer alors tu comprends…
- Non je ne comprends pas dit Luke un peu déçu.
- Si on installait dans le fauteuil pour se détendre ?
- Tu m’inquiètes là !
- Stp !

 

Screenshot-9

 

 Nerveuse, Zoila invita Luke à le rejoindre sur le canapé. Elle devait lui parler, lui dire pourquoi elle était venue sur terre. Lui dire l’histoire des siens. C’est d’une voix tremblante qu’elle dit :


- il y a de nombreuses années, les Terriens avaient des préjugés énormes sur nous. Ils pensaient que nous voulons coloniser la terre et les exterminer. Le temps a passé et mon peuple voulait en finir avec ces histoires. Alors ils ont signé un traité avec vous.
- Un traité ?
- Oui toutes les dix générations, une personne de notre planète arrive sur terre pour vivre parmi les humains.
- Pourquoi ?
- Pour montrer notre bonne foi et pour que la terreur cesse et que nos deux mondes vivent en paix. On partagera notre savoir et vous le vôtre.

 

Screenshot-10

 

 Luke resta silencieux un petit moment, ce qui eut le don d’accroitre la nervosité de la jeune femme :
- tu ne dis rien ? Tu ne veux pas ? Tu m’en veux ?
- Je ne comprends pas ce que ça à voir avec moi tout simplement.
- Nous vivons sur terre et on doit tenir un journal de bord pendant 10 générations : le legacy. C’est vivre comme vous… Mariage, enfants…
- Oh ! Je comprends…

Screenshot-11

 

 - Tu comprends quoi ?
- Et bien c’est ce que l’on fait sur terre. On vit, on se maris et on fait des enfants. Certains préfèrent vivre seuls, d’autres veulent une grande famille.
- Oui, mais là c’est différent Luke ! Tu le sais bien !

 

Screenshot-12

 

 Luke toujours aussi calme regarda au loin et dit alors :
- je ne me suis jamais vu avec une grande famille. Pas que je n’aime pas les enfants, mais voilà la vie n’a pas toujours été simple pour moi.
- Oui je comprends, je ne veux pas te forcer… je… Bafouilla Zoila de plus en plus nerveuse.

Screenshot-13

 

 - Je me mentais à moi-même. Je n'ai jamais eu d'attache, de vie de famille, de personne à aimer. Ma vie a été un vide complet ma mère étant morte quand j'étais jeune jusqu'à ce que je retrouve mon père et encore il est mort quelques années plus tard... Je ne voulais pas m’attacher de peur que tout s’arrête.
- Je suis là si tu as le besoin de te confier mon chéri…
- Non aujourd’hui ça va. Je suis un autre homme grâce à toi.

 

Screenshot-14

 

 Il attira Zoila tout contre lui et continua de parler :
- mais là je t’ai et avoir un enfant de toi c’est ce que je souhaite le plus, bien sûr je veux aussi me marier et tout ce dont ton legacy exigera. Car vois-tu, je ne pourrai pas penser un instant vivre loin de toi.
Touchée par la douceur qui émanait de Luke, la martienne dit tendre :
- je suis si heureuse... Donc tu acceptes de vivre ici dès aujourd’hui .

 

Screenshot-15

 

 Luke serra sa tendre moitié un peu plus contre lui et tout en lui caressant doucement le bras il répondit :
- bien sûr, je rêve de pouvoir dormir avec toi, te serrer dans mes bras, et voir ton beau visage le matin.
- Tu sais pour le bébé… On a le temps... je...
- Je ne te presserai pas ma chérie, je sais que tout est nouveau pour toi.
- Ce n’est pas ça Luke, j’ai peur… Je ne sais pas comment les gens réagiront à notre union.
- Ma chérie, cesse dont de te préoccuper du « quand dira-t-on ». Seul notre bonheur compte.

 

Screenshot-16

 

 Voulant convaincre la douce Zoila, Luke attira son visage contre le sien et il captura ses lèvres avec passion. Ni tenant plus, Zoila ne s'abandonna corps et âme dans les bras de son compagnon. Plus rien ne comptait à par la douce chaleur de leurs lèvres réunies.

 

Screenshot-17

 

 Ni l’un, ni l’autre, n’arriva à se détacher de leur étreinte. C’était si bon de te ne penser à rien d’autre que l’instant présent. Ce fut Luke à contre cœur qui s’arracha à l’étreinte de sa belle :
- je pourrai vivre ainsi toute ma vie, tu es une vraie déesse de l’amour ma chérie.
- Tu embrasses divinement mon cœur. Mais je t’assure que ce n’est pas facile pour moi, pas que je ne puisse pas vivre loin du jugement des gens de ta planète. Mais ce que je crains c’est que toi tu finisses par préféré une vie avec une femme de ton espèce.

 

Screenshot-18

 

 Luke la regarda avec amour et dit :
- mon pauvre amour qu’est-ce que je vais faire de toi ? Je pourrai t’embrasser à chaque fois que tu dis une bêtise ?
- Luke, je suis sérieuse !
- Jamais je ne me lasserai de toi, je viens de t’ouvrir mon cœur. Et il t’appartient pour toujours. Jamais je n’aimerait quelqu’un d’autre.
Sans laisser le temps à Zoila de répondre, il la fit taire d’un baiser.

Screenshot-19

 Cette fois si, la jeune femme mit ses doutes dans un coin de sa tête et s’abandonna entièrement dans les bras de son bel apollon. Le temps finira par dissiper ses doutes ou pas… Mais avec Luke à ses côtés, elle sera plus forte de jour en jour.

 

Screenshot-20

 

 C'est ainsi enlacé qu’ils finirent la soirée, ne profitant que de l’instant présent. Luke fut ravi de na ne pas avoir à partir. Il allait enfin passer toutes ses journées avec la femme de sa vie.

 

Screenshot-21

 

 Tous deux finir par s’endormir serrer l’un contre l’autre. La nuit était calme et pourtant, Luke aussi doute. Son passé a fait de lui un homme fragile. Derrière son assurance, il a peur de vivre ses rêves.

 

Screenshot-22

 

 Nouvelle journée, nouvelle vie à deux cette fois. C’est à l’aube que nous retrouvons nos deux tourtereaux. Après une nuit courte mais reposante. Pourtant au matin, tout revient en nous : les doutes, les projets…

 

Screenshot-23

 

Bien que l’avenir s’annonce meilleur, que les choses évoluent. C’est un Luke anxieux qui se réveille ce matin-là. Il n’a pas osé se confier, il voulait être fort pour deux

 

Screenshot-24

 

Sans titre 2

Sans titre 1

 

Et comme à chaque fois que ça ne va pas, il s’occupe. Pour ne pas penser, pour ne pas craquer. Il profite donc que sa chérie dorme encore pour faire les tâches ménagères.

 

Screenshot-25

 

 Mais cette fois si rien ne l’empêchait de s’évader et d’oublier. Il était obsédé par ses pensées. En effet, il devait prendre une décision importante : vivre son rêve ou travailler pour le bien de sa famille. Il savait que l’un n’empêchait pas l’autre. Mais malheureusement, il avait tenté de se faire publier à divers reprises sans succès.

 

Screenshot-26

 

 - C'est pas vrai dit-il bougon. Je commence à peine à gouter au bonheur et voilà que je suis déjà en pleine remise en question.
- Qu’est-ce qui te met en colère mon cœur ? l’interrogea Zoila qui l’avait entendu râler en sortant de la salle de bain.

Screenshot-27

 

 - Je ne suis pas en colère chérie je t’assure...
Zoila arriva près de son compagnon et tout en le regardant, elle dit tendrement :
- je vois bien que tu es nerveux.
- Oui, mais pas en colère. Ça passera je t’assure…
- On doit tout se dire Luke ! Si on stress chacun de notre côté, cela veut dire qu’on ne communique pas.
- C’est au sujet de mon travail. Je ne sais pas quoi faire…

 

Screenshot-28

 

- C’est simple pourtant, tu fais ce que tu as toujours rêvé de faire.
- Quoi, tu sais ?
- Oui Luke, j’ai lu en toi et ce fameux jour tu étais déçu.
- Oui j’avais eu un refus, une maison d’éditions ne voulait pas publier mon livre dit-il tristement…

Screenshot-29

 

 Zoila eut un pincement au cœur en le voyant aussi triste, lui qui faisait toujours tous pour la rassurer. Elle réalisa a cet instant que le voir souffrir lui était insupportable, aimer c’est faire tout ce qui est en notre possible pour rendre l’autre heureux. Aussi dit-elle d’une voix doucereuse :
- Luke, je pensais que c’était clair. Tu vas tout faire pour devenir un grand écrivain.
- Quoi ? Tu veux dire que…
- Oui tu écriras mon cœur, je suis sûr que tes livres vont vite se vendre.

 

Screenshot-30

 

 Luke regarda Zoila et cru bon de s’expliquer.
- Je suis l’homme de la maison, je dois ramener ce qu’il faut pour toi et nos enfants. Je ne veux pas te faire vivre dans la peur, la faim et avoir les dettes. Mes parents vivaient au-dessus de leurs moyens, c’étaient des gens irresponsables…


La voix de Luke se brisa sous l’effet de l’émotion. Zoila le regarda touchée par son aveu et dit d’une voix douce :
- les enfants ne reproduisent pas forcément les erreurs de leurs parents. Je travaille moi aussi. De plus, qui ne tente rien à rien. Tu ne dois pas rester sur un échec. Donnes-toi du temps et si vraiment ça ne donne rien on avisera.

 

Screenshot-31

 

 Touchée par la gentillesse de la jeune femme, Luke lui prit les mains et dit amoureusement :
- j’ai la plus merveilleuse femme du monde.
- Tu exagères… dit-elle amusée.
- Non je le pense, tu me soutiens et tu m’aimes tel que je suis.
- C’est plutôt toi qui m’aimes comme je suis le taquina Zoila sérieuse.
- Oh non ! Ne recommence pas avec ça ! Tu es merveilleuse et si tu dis encore des bêtises, je vais te faire taire d’un long baiser !

 

Screenshot-32

 

 Mais Luke n’eut pas le temps de mettre sa menace à exécution. En effet, son téléphone se mit à sonner :
- allo.
- Monsieur Chalais ?
- Lui-même que puis-je pour vous ?
- Ici la maison d’éditions « plume doré », nous avons reçu votre dernier livre et nous aimerions vous rencontrer pour en parler
- C’est vrai ?
- …
- D’accord c’est parfait. À lundi, au revoir.

Screenshot-33

 

 Zoila qui n’avait pas raté un seul mot de la conversation téléphonique se jeta dans les bras de Luke.
- Bravo mon cœur ! Je suis si fier de toi !
- Tu sais quoi, je me demande si tu n’y es pas pour quelque chose…
- Non je te le promets je n'y suis pour rien.
- Tu es ma bonne étoile, Zoila je t’aime.
- Et moi, encore plus.

 

Screenshot-34

 

 Parfois il suffit d’y croire et tout nous semble possible. Quand on croit en soi, il nous pousse des ailes….

 

 

 

 

Posté par angliquesimeurfo à 22:13 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

23 mai 2014

Chapitre 7

1

 

 Bien des semaines sont passé depuis l’installation de Luke. Le jeune couple mène une vie tranquille dans leur maison face à la mer. L’automne et son temps pluvieux les empêchant de sortir autant qu’ils le voudraient.

 

2

 

 Comme convenu, Luke a décidé de travailler pour réaliser son rêve : devenir écrivain. Zoila voulant l’encourager, elle lui a acheté un bureau et une bonne lampe de travail. Elle ne voulait pas que ses craintes l’empêchent de réaliser son rêve.

 

3

 

 C’est donc un Luke bien déterminé à achever son premier livre qui s’installa derrière son bureau ce matin-là. Même si certains doutes flottaient encore. Il les chassa, Zoila se débrouillait assez bien au travail et quand les beaux jours viendront, il pourra se permettre une autre activité pour gagner de quoi vivre mieux : pêche, jardinage…

 

4

 

 L’inspiration étant là, Luke travailla d’arrache-pied toute la matinée. Cela le fit bien progressé. Il avait quasiment achevé les modifications de son roman. Il pourra très vite le rendre à la maison d’édition. Il pensait toujours que Zoila était sa bonne étoile. Il s’était tant battu pour réussir et là, elle entre dans sa vie et tout change. Elle avait changé son destin.


« Je sais que cette femme est une perle rare, je compte bien tout faire pour la rendre heureuse dit-il en lui-même. »

 

5

 

 Le jeune homme était si absorbé par son travail, qu’il ne vit pas sa douce moitié de la matinée. Elle-même essayant de se perfectionner en cuisine. Ce fut donc à travers la fenêtre qu’il vit Zoila partir pour son travail. Elle était pratiquement sur d’avoir une promotion dans les jours qui viennent. Donc il n’avait pas voulu la retenir.

 

6

 

Sans titre 1

 

Après avoir travaillé sans relâche, il arriva avant la fermeture de l’hôtel de ville pour s’inscrire comme auteur.
- Voilà une bonne chose de faite. Sans Zoila je n’y serais pas arrivé.
Puis, regardant l’heure, il eut une idée :
- je vais aller chercher Zoila au travail. Cela nous fera du bien de se retrouver après cette longue journée.

 

7

 

 Aussitôt dit, aussitôt fait. Luke alla à la rencontre de Zoila, il avait hâte qu’elle sorte du restaurant. Les gens commençaient à sortir de leur lieu de travail. Certains allaient droit au restaurant, d’autres au cinéma... C’était une soirée froide, mais au moins la pluie avait cessé...

 

8

 

Luke d’eut attendre un moment, pas de signe de Zoila, elle devait-être retenue au travail. Le vent était froid et faire du sur place n’arrangeait rien. Aussi, en se retournant, il eut la bonne surprise de voir une personne de sa connaissance : Dolorès. Ne sachant pas si elle avait remarqué sa présence, il l’interpella :

-    -  Dolorès !

 

10

 

Luke ne laissa pas le temps à la jeune femme de venir à lui, il alla à sa rencontre et tout en lui tendant la main il dit :
- comment vas-tu depuis le temps ?
- Luke ! ça va ? On ne te voit plus depuis que tu sors avec la m… Avec ton amie se corrigea-t-elle.
- Et bien oui, je suis beaucoup pris avoua le jeune homme, Zoila et moi c’est juste merveilleux.
- L’amour rend aveugle dit Dolorès sarcastique.
- Non je t’assure et toi comment vas-tu ?
- Eh bien ça va, je cherche juste deux nouveaux colocataires comme Samuel et toi vous êtes parti.

 

9

 

 Luke regarda son amie d’un air désolé. Puis, il dit sincère :
- je suis navré Dolorès, ce n'est vraiment pas de chance pour toi que Sam soit parti lui aussi.
- Oui mais bon lui je suis bien contente de son départ, mais toi… J’aurais voulu que tu restes. On s’entendait bien non ?
- Oui… Mais… Je suis avec Zoila maintenant. Et tu sais bien que notre amitié n’est pas fini pour autant.
- Oui je le sais dit la brune déçu, mais tu me manques...
- Eh bien… Je …J’attends Zoila, on est de sortie ce soir. Fit Luke pour changer de sujet de conversation. Dolorès était un peu envahissante.

 11

 

 La discussion de Luke et Dolorès se poursuivit pendant un moment. Non loin de se douter que Zoila les espionnait depuis un petit moment.
Zoila eut un pincement au cœur quand elle découvrit Luke en pleine discussion avec cette fille qui le dévorait des yeux. Elle avait envie de fuir et de disparaitre. Mais au lieu de ça, elle s’avança vers lui furieuse.

12

 

 Dolorès qui l’avait vu venir se mit à l’écart, Zoila était bien décidé à montrer son mécontentement :
- ça va je ne vous dérange pas !
- Oh ma chérie tu es là, je t’attendais !
- Oui c’est ça moques-toi de moi Dit Zoila n’écoutant que sa jalousie.
- Oh ne me dit pas que tu crois, ce que je pense que tu crois ! Dit Luke mal à l’aise.

 

13

 

 Zoila essayant de garder son calme dit alors :
- je crois ce que je vois. Elle te dévore des yeux !
- Je ne m’abaisserai pas à te répondre Zoila ! Pas toi ! Tu n’es pas ce genre de personne à faire des scènes aussi grotesques en pleine rue !

14

 

 Zoila allait se défendre quand elle constata que sa rivale partit sans un « au revoir ».
- Qu’elle part ! Elle ne me manquera pas !
- Zoila !
- Ben quoi ! Elle ne s'est pas défendu !

 

15

 

 Luke se tourna et vit son amie partir sans dire un mot, ce qui ne lui ressemblait pas.
- Bien sûr, vu ton comportement n’importe qui aurait fui ! Franchement, tu as vu la tête que tu as faite !
- Quoi !
- Allez, on rentre ! J’étais venu te chercher pour que l’on sorte boire un verre, mais ça m’a coupé l’envie !
- Mais je…

 

16

 

 Le retour se fit en silence, ni Luke, ni Zoila ne dit un mot. Mais une fois de retour, Zoila explosa de nouveau. Elle avait peur, elle ne voulait pas que l’on touche à son bonheur :
- comment peux-tu dire qu’elle fuit à cause de ma tête !
- Zoila… Je ne parlais pas de ton apparence physique et tu le sais…
- Je ne sais plus ce que je dois croire. On n’a toujours été que tous les deux depuis que nous sommes un couple !

 

17

 

 Luke qui avait gardé son couple jusque-là explosa :
-    Oh je t’en prie ! Tu sais bien que je t’aime, je ne te juge pas que ce soit pour ton apparence ou parce que tu viens d’ailleurs. Dolorès est la personne chez qui je vivais avant de te connaitre, alors cesses tes crises !
-    Ah parce que maintenant je fais des crises !

 

18

 

 La jeune femme se leva et tourna le dos à son compagnon, elle hésita un moment et dit :
- j’ai toujours peur que tu te lasses de moi. Je te rappelle qu’il y aura toujours cette différence entre nous. Je viens d’ailleurs et c’est ainsi, je ne pourrai pas changer ma couleur de peau, mes yeux…

 

19

 

 Après son aveu, Zoila se tourna enfin vers Luke, elle voulait voir sa réaction sur son visage, dans son regard. L’ayant compris, le blondinet dit tendrement.
- Tu te rends compte que cette jalousie à long terme nous fera plus de mal que de bien.
- Je…
- Si tu n’apprends pas à me faire confiance, c’est perdu d’avance. Autant en rester là, j’ai connu ses crises... Mes parents ne faisaient que se déchirer pour un oui ou pour un non. Les cris et les disputes font partie de mon enfance et je ne veux pas de ça dans la vie de nos futurs enfants.
- Mais ce n’est pas ma faute se défendit la brune!
- Ah bon tu crois ?

 

20

 

 Zoila explosa, ses doutes l’aveuglaient, elle dit tout ce qui lui passa par la tête :
- Oh bien sûr! Tu ne vas pas me faire croire que tu n’as pas remarqué qu’elle en pince pour toi ? Tu n’es pas aveugle quand même ! Tu as bien vu ses formes généreuses et son joli minois !
- Zoila calme toi dit Luke aussi calme que possible.
- J’ai des doutes, tu peux comprendre ça ! Samuel c’est bien moqué de moi !

 

21

 

 Luke la fusilla du regard et dit de nouveau :
- s’il n’y a pas de confiance dans un couple dès le début, c’est voué à l’échec. Je suis différent moi aussi, je ne croyais pas en l’amour avant notre rencontre. Cette fille je ne t’en ai pas parlé, parce qu’il n’y a rien à en dire.
- Oui je le sais bien, mais elle te dévore des deux et je suis jalouse… Dit Zoila timidement. Je… C’est bête, j’ai lu en toi et je sais que tu m’aimes. Mais je n’arrive pas à défaire ça de ma tête, j’ai si peur… On travaille et on se verra moins, même si on vit ensemble, nous passons une grande partie de notre temps à travailler et chez moi c’était différent la famille passe avant tout… De plus, cette apparence est un frein dans beaucoup de choses…

22

 

 Luke aurait pu continuer de se disputer avec sa compagne, même s’il savait qu’il n’était coupable en rien. Mais au lieu de ça, il profita qu’elle lui tournait le dos pour l’enlacer et dit tendrement :
- tu sais que tu es très belle encore plus quand tu es jalouse !
- Je n’ai pas envie de rire marmonna Zoila.
- Je t’aime et je te le prouverai chaque fois qu’il le faudra.
- Mais cette Dolorès me fait peur fit Zoila boudeuse.
- Mais je ne ressens rien, je te le promets. Je sais qu’elle ce n’est pas le cas, mais je lui ai dit que je ne partage pas ses sentiments depuis bien longtemps.

23

 

 Puis se voulant convaincant, le jeune homme enlaça de plus belle Zoila et dit amoureusement :
- je peux avoir un sourire de la seule femme que j’aime ?
- Non…
- Allez ! De toute façon, je ne te lâcherai pas avant d’avoir eu ce que je demande !
Zoila finit par craquer et dit tendrement :
- pardon Luke, je suis idiote…
- Je n’aurai pas dit ça, mais je ne vais pas te contredire !
- Luke !
- Si on allait dormir  ?

 

24

 

 Sur un commun accord, le jeune couple alla dans leur chambre. Mais ils parlèrent un long moment au lieu de dormir. Chacun se mit à parler des évènements qui avaient marqué leur vie et  ils parlèrent des personnes qu'ils avaient connu. Plus de secret, plus de doutes désormais, ils se firent la promesse de tout se dire pour le bien de leur couple.

 

25

 

 Le lendemain arriva vite et chacun reprit ses occupations sans pour autant négliger l’autre. Zoila alla travailler et Luke se remit à l’écriture le cœur léger.

 

26

 

 Pourtant le soir venu, Zoila qui s’en voulait toujours de son comportement de la veille décida de concocter un bon petit plat pour son chéri. Elle voulait repartir sur de bonnes bases et pour cela, elle comptait bien faire tout ce qui était en son pouvoir pour prouver ses sentiments.
- Je vais faire des spaghettis avec les légumes qui restent et une bonne sauce. J’espère que Luke aimera.

 

27

 

 Elle savait qu’elle avait été détestable avec Luke, elle avait quasiment rejeté sa confiance en lui pour une femme qu’elle ne connaissait pas. Mais en même temps, l’expérience qu’elle avait vécue avec Samuel lui avait montré que beaucoup de gens sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. Et cela lui faisait peur, cette Dolorès pourrait très bien tout faire pour avoir les faveurs de Luke.

 

28

 

 - Zoila ma chérie croit en lui !
Surprise d’entendre sa mère qui ne s’était pas manifesté depuis un moment, Zoila faillit faire tomber son plat.
- Maman ! Tu m’as fait peur !
- Zoila, si tu doutes il finira par partir.
- Je ne doute plus de lui fit une Zoila sincère. J’ai peur de cette Dolorès.
- Elle n’est pas une menace pour l’instant, vit le moment présent.
- Tu as sûrement raison … Je pourrai peut-être la rencontrer et sonder son esprit ?
- Non ! Si ce don se sait, on pourrait encore nous accuser de bien des choses, tu le sais… S’exclama la maman de Zoila.
- Oui, tu as raison comme toujours… En tout cas je ne me laisserai pas faire, je reste une femme et je me battrais s’il le faut pour garder mon homme !

29

 

 Zoila mit sa préparation à cuir et dit :
- je ne ferai rien de méchant rassures-toi maman !
- Du moment que tu agis comme une Terrienne, cela ne me regarde pas ma fille.
- Bien sûr, je ne vais pas déclencher une pluie de météorites …
- En parlant de ton cher et tendre, lui rendre une vie agréable c’est aussi faire un peu de ménage...
- Maman !
- Zoila c’est ton rôle de femme...
- Oui au temps de la préhistoire ! Au revoir maman !

 

30

 

 Coupant la communication avec sa mère, Zoila continua la cuisson de son repas en faisant bien attention de ne pas le faire brûler. Puis, après avoir disposé le tout dans un plat. Elle allait appeler Luke, mais ce dernier attiré par l’odeur vint de lui-même dans la pièce.
- Humm ça sent bon ! Tu es un amour, je meurs de faim.

31

 

 Prenant une assiette chacun, ils s’installèrent autour de la table. Ni lui, ni elle, n’osa prendre la parole. Pourtant, ils avaient mis les choses au clair et tout allait bien mieux. Zoila se décida au bout d’un moment et prit enfin la parole :
- j’espère que cela te plaira, j’ai ajouté des légumes frais dans la sauce.
- Je n’en doute pas un instant. Ta cuisine s'est améliorée, tu es un vrai cordon bleu.

 

32

 

 Luke commença à manger avec bon appétit. Zoila profita donc qu’il ait la bouche pleine et dit alors :
- je voulais m’excuser pour mon comportement. Je ne sais pas ce qui m’a pris…
- Ce n’est pas grave ma chérie dit-il la bouche pleine.

 

33

 

Zoila prit sa fourchette et joua dans son assiette, Luke touchée par la peine qui lut sur son visage dit tendrement :
- nous avons décidé de ne plus en parler. Et puis, moi aussi j’étais très jaloux de Samuel.
- Je ne mérite pas tant de gentillesse, je sais que je t’ai blessé. Mais je ne le ferai plus, sauf si cette fille essaye de tenter sa chance. Parce que tu comprends, là je ne répondrai plus de rien…

 

34

 

Zoila expliqua alors les relations amoureuses dans son « monde », pour elle c’était tout à fait différents. Les siens se vouaient un amour éternel et une fois l'un parti (mort ou séparation), personne ne refaisait sa vie. Dès leur naissance, ils avaient leur promis choisi par leur chef. Personne ne parlait de sentiments, d’apparences…
Mais Luke n’écoutait plus, il était ailleurs, un faible sourire se dessina sur ses lèvres. Il pensait à bien autre chose…

 

35

 

 Zoila ayant remarqué l’air absent de Luke l’interpella :
- Luke ? Tu m’écoutes ?
- Oh pardon, je réfléchissais dit-il en revenant à lui.
- Tu me dis si je t’ennuie ...

36

 

 Levant les mains en signe d’apaisement, Luke dit gentiment :
- non ma chérie, je pensais à l’avenir. À notre avenir, tout ton récit me plaît beaucoup. Je pense à cette façon d’aimer, cela est si rare de nos jours sur terre. Ça semble merveilleux.
- Oui du moins quand on ne connaît pas autre chose. Je ne pourrai pas m’accommoder, si je devais repartir vivre là-bas…
- Ah bon ?
- Ben oui je t’aime et tu ne pourrais pas venir !

 

37

 

 La jeune femme se leva et tout en faisant la vaisselle poursuit :
- tu comprends notre planète est différente et tu ne pourrais pas y vivre. Bien que nous n’ayons jamais testé…
- Je vois dit Luke tout en portant le reste d’assiettes à laver. De toute façon, la question ne se pose pas, je ne compte pas te laisser partir.


« Ding, Dong »


- Tu peux aller voir qui c’est ?

 

38

 

Luke qui savait qui sonnait alla ouvrir en vitesse pour que zoila ne se doute pas de quoi que ce soit. En effet, il avait fait livrer des fleurs. Doucement, il s’avança vers elle profitant qu’elle avait le dos tourné, il dit :
- on a livré ça pour toi mon amour.
Se retournant, c’est-une Zoila surprise qui s’exclama :
- des fleurs ! Oh Luke c’est si romantique !

 

39

 

Luke rit amusé et dit :
- des fleurs pour la plus belle des femmes.
- Oh…
- Je t’assure que c’est vrai.
Zoila laissa ses réflexions de côté et tout en sentant les fleurs, elle dit :
- leur odeur est si merveilleuse, c’est la première chose qu’il m’a plu sur terre. J’aimerais pouvoir apporter ça chez les miens…

 

40

 

 Luke enlaça Zoila tendrement et dit d’une voix douce :
- tu n’es plus seul et tu ne le seras plus jamais. Bientôt nous aurons notre famille bien à nous.
- Oui je l’espère...
- J’y compte bien !

41

 Comme s'il lui faisait une promesse silencieuse, Luke embrassa avec passion sa compagne. Tous deux se laissèrent submerger par la passion qui les envahit. Comme si ni lui, ni elle ne pouvait se rassasier l’un de l’autre.

 

42

 

- Tu es si belle Zoila, je voudrais que tu puisses te voir comme je te vois. Les traits de ton visage sont merveilleux, ton regard rempli de mystères… Tout en toi me plaît, ton visage, ta voix, tes mimiques. Tu es la femme que je cherchais depuis longtemps. Et jamais je ne veux que tu penses le contraire. Tu seras mienne pour l’éternité.

 

43

 

Zoila le regarda avec amour et dit à son tour sous le charme :
- tu es si merveilleux que cela semble trop beau.
- Je veux m’unir à toi dans tous les sens du terme ma chérie.
- Moi aussi, plus  que tout au monde !
- Alors qu’est-ce qu’on attend ?

44

 

 Ce fut une nuit douce et remplit d’amour. Luke et Zoila se donnèrent l’un à l’autre pour la première fois. Ils s’aimèrent encore et encore. Plus de doute, ni de peurs seuls deux cœurs amoureux. Les baisers se transformèrent en caresse, les caresses en douces promesses silencieuses… Tous deux savaient que désormais ils ne faisaient plus qu’un et que leurs amour les protègera quoi qu’il arrive.

 

 

Posté par angliquesimeurfo à 19:43 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

29 mai 2014

Chapitre 8

Screenshot

 

 Un mois a passé et le calme et la confiance se sont installés. L’automne est toujours présent, mais plus pour longtemps. Mais les températures restent supportables.

 

Screenshot-2

 

 Luke était de plus en plus tendre et attentionné avec Zoila. Bien qu'ils vivent ensemble, elle recevait chaque semaines  diverses lettres, poèmes et petit cadeau pour lui prouver à quel point il tient à elle.
Pourtant ce matin-là s’est-une Zoila fatiguée qui alla relever le courrier. Elle qui n’avait pratiquement pas besoin de dormir habituellement, elle ne faisait que ça dès qu’elle le pouvait.

Screenshot-3

 

 Et c’est ce qu’elle fit en rentrant, elle voulait être en forme pour aller travailler. Elle avait s'eut de la bouche de son patron qu’il allait accorder une promotion à un membre de l’équipe et elle espérait secrètement que ce soit à elle.

 

Screenshot-4

 

 Luke quant à lui, il était inquiet de la trouver aussi fatiguée. Surtout que les gens de son espèce ne dormait quasiment pas. Mais en même temps, à part cette fatigue, elle allait bien. C’est donc tout émerveillé par sa femme endormir qu’il vint la rejoindre sur le lit.

 

Screenshot-5

 

 Il l’aimait de plus en plus, cela pouvait paraître fleur bleue, mais c’était vrai. Tous deux étaient complémentaires et Zoila faisait beaucoup d’efforts pour contrôler ses humeurs ou plutôt sa jalousie. Elle avait même accepté qu’il aille voir Dolorès pour l’aider à déboucher un évier ou réparer le vide endure. Bref, ils s’aimaient et pour le moment c’était le bonheur parfait.

 

Screenshot-6

 

 Bien qu’il n’ait jamais connu une telle chose, il s’accrochait à son bonheur comme un naufragé à une bouée de sauvetage. Il avait hâte qu’ils puissent se marier, bien qu’il hésite encore à faire sa demande. Il voulait le moment parfait, il voulait que Zoila s’en souvienne toute sa vie.

 

Screenshot-7

 

 En ce qui concerne son travail, il avait déjà vendu deux romans de science-fiction. Cela ne rapportait pas grand-chose, mais au moins il gagnait honnêtement sa vie. Il recevra donc des petits paiements, cela mettra du beurre dans les épinards.

 

Screenshot-8

 

 Luke n’avait pas trouvé son domaine d’écriture, il en avait tant à choisir, mais il ne désespérait pas à écrire le genre littéraire qui lui plaît. Pour le moment, il devait se faire un nom. Mais bon, il ne s’en souciait plus, les livres se vendaient et il était fier que sa compagne puisse se reposer sur lui. Il était romancier enfin !

 

Screenshot-9

 

 Il en avait mis du temps à se lancer, personne n’avait cru en lui. Ses parents lui répétaient sans cesse qu’il était un raté, qu’il ne fera rien de sa vie. Même malade son père avait gardé sa méchanceté… Mais Zoila était arrivé et grâce à elle il avait un but, un rêve... Il était aimé et on croyait en lui. Il avait toutes les cartes en mains pour réussir brillamment.

 

Screenshot-10

 

Luke profita donc que sa belle au bois dormant fît la sieste et se mit au travail sur son troisième roman. Il voulait se donner à fond pour qu’il se vend plus cher que les précédents.
- Il est quelle heure ? Demanda Zoila d’une voix somnolente.

Screenshot-11

 Zoila ne laissa pas le temps à Luke de répondre, elle se leva tant bien que mal et toute souriante, elle reprit :
- tu es encore au travail, ça rigole plus !
- Ton transport vient dans 2 heures mon cœur dit Luke sans quitter l’écran des yeux.

Screenshot-12

 

 Zoila quitta son lit avec regret et se dirigea vers son compagnon.
- Tu écris quoi comme roman cette fois ?
- C’est un secret dit-il taquin.
- J’ai adoré les deux autres ! Fit Zoila sincère.
- Tu n’es pas objective ma chérie...
- Ah et pourquoi ?
- Nous sommes un couple, tu m’aimes et tu ne me dirais pas s'ils étaient mauvais…
- Bien sûr que si !

 

Screenshot-13

 

 Luke rit de bon cœur devant le ton défensif de sa compagne et demanda :
- comment te sens-tu ?
- Eh bien… ça va …
- Zoila tu devrais aller voir un médecin !
- Et pourquoi ?
- Parce que tu es probablement malade.

 

Screenshot-14

 

 Zoila fit la grimace et alla près de la fenêtre. Son regard fixa un point invisible au loin. Puis, elle prit la parole :
- chez nous personne n'est malade Luke, pas de rhume, ni de grippe…
- Ici c’est différent ma chérie ! Ton état de fatigue m’inquiète !
- Je vais bien, c’est juste cet état de fatigue qui me perturbe. Je ne dors pas ou peu et  là je ne fais que ça. Je ne veux pas que tu penses que je néglige notre maison.

 

Screenshot-15

 

Luke qui n’avait pas cessé d’écrire garda le silence le temps de finir sa phrase, puis il dit tendrement :
- je ne pense qu’à toi le reste peut attendre. Promet moi d’aller consulter !
- Je... d’accord, mais pas avant d’avoir les résultats pour la promotion.
- Zoila, ta santé avant !
- Ne t’inquiète pas, avec l'homme merveilleux que j’ai-je serai vite en pleine forme.

 

Screenshot-16

 

 Laissant Luke travailler tranquillement, Zoila alla voir son Jardin. Avec la saison il était dans un piètre état. Examinent les plants un à un. La jeune femme constata qu’il faudra tout recommencer au printemps.
- Je n’ai vraiment pas de chance, moi qui commençais à récolter certains légumes. Mais bon, si ce n’était que ça… Je suis vraiment épuisée, je me sens faible aussi. J’espère sincèrement tenir bon. Je ne veux pas laisser la promotion me passer sous le nez.

 

Screenshot-17

 

Son mal, elle savait bien d’où il pouvait venir. À dire vrai, elle pouvait le sentir. Son corps n’était plus le même, elle était complètement différente… Mais elle ne voulait pas y penser, pas maintenant. Elle ne voulait pas … Heureusement pour elle, l'heure du travail arriva.

 

96477399

 

Le reste de la journée se passa donc sans encombre. Luke cependant était pensif. Cela eut le don de le ralentir dans son travail, il préféra donc faire le grand nettoyage de la maison afin que Zoila n’ait plus rien à faire. Elle voulait lui montrer qu’elle était une bonne maîtresse de maison, mais sa fatigue la freinait un peu…

Même s'il savait qu’elle était juste fatiguée, il espérait qu’elle se décide à aller voir un médecin. Elle vivait sur Terre et son corps n’était peut-être pas immunisé contre tout comme chez elle.

 

Screenshot-21

 Les efforts de Zoila furent récompensés. En effet, c’était soit elle, soit un collègue qui serait promu et par chance, elle fut choisie. Faut dire qu’elle avait redoublé d’efforts. Et son patron avait bien remarqué qu’elle avait un sacré talent pour la cuisine et que le travail ne lui faisait pas peur, même quand elle était malade.

 

Screenshot-22

 

 À la sortie du travail ce soir-là, s’est-une jeune femme épuisée qui relâcha enfin la pression. Elle avait bien mérité de souffler.
- Tu as eu de la chance pour cette fois dit son collègue d’un ton sec.
- Sans rancune fit Zoila devant le ton moqueur du jeune homme.
- Oui, je compte bien te mettre des bâtons dans les roues à l’avenir dit-il jaloux.

Screenshot-23

 

 Zoila rentra donc chez elle, elle trouva son cher et tendre endormi. Il avait tout nettoyé et rangé dans la maison. Elle réfléchit donc à une manière de se faire pardonner. Elle voulait qu’il soit fier d’elle et que rien ne puisse gâcher leur bonheur. Car dans un couple, il ne faut pas qu’il y en ait qu’un qui fait des concessions et sa fatigue n'était pas prête de s’envoler. Surtout si ses doutes concernant son état de santé se confirmaient…

 

Screenshot-24

 Zoila n’était pas contre le fait de donner la vie, mais il n’y aura plus de retour en arrière. Et bien que Luke sera surement très heureux de devenir père, les gens de la ville n’allaient pas sauter de joie en apprenant qu'il y aura un Alien de plus dans la population. Et elle ne voulait pas que son enfant souffre d’être différent…

 

Screenshot-25

 

 Car il était clair que l’apparence compte énormément sur cette planète. Mais elle comptait bien allait consulter un médecin au plus vite, car il fallait rassurer Luke, mais aussi voir si sa grossesse se passait bien. Le bien du bébé passait avant ses craintes. Sur ses dernières pensées, Zoila passa sa nuit à dormir comme le plus commun des mortels.

 

nausée

 

Et le jour suivant, ses doutes se confirmèrent. Elle passa la matinée chez le médecin et après divers testes, il lui confirma qu’elle était enceinte de plusieurs mois. Au début ce fut un choc, Zoila aurait voulu se tromper, elle aurait voulu avoir le temps de s’y préparer. Mais après, elle réalisa qu’elle portait en elle le fruit de son amour pour Luke et cela la consola.

 

Screenshot-30

 

 Bien sûr vu l’heure tardive à laquelle elle rentra, elle d’eut attendre le réveil de Luke pour lui annoncer la nouvelle.
Elle n’avait pas voulu le réveiller quand elle l’avait vu à moitié endormi sur le lit alors qu’il pliait leur linge.

Screenshot-31

 

 L’attente fut un vrai supplice pour la martienne, elle avait envie de partager la bonne nouvelle. Oui, la nuit portait conseil et elle réalisa que seul l’avis des gens qu’elle aime avait de l’importance. Au diable la jalousie et les mauvaises langues. Elle allait devenir maman et il n’y avait rien de mieux au monde. Luke et elle sauront quoi faire si leur enfant se pose des questions, il fallait y croire et ils avaient encore de nombreuses années devant eux

 

Screenshot-32

 

 Zoila était tellement excitée que, quand Luke se leva enfin, elle ne c'eut pas comment lui annoncer la nouvelle. Elle l’observa donc du coin de l’œil pendant qu’il préparait le petit déjeuner.
- Chérie, j’ai fait le ménage hier soir.
- Je ... ah bon ! Il y avait encore une tâche mentit-elle.
- Ma femme serait-elle maniaque ? Demanda Luke amusé.
- Non je… J’ai quelque chose à te dire en fait… Je ne sais pas comment m’y prendre.
- Oh je vois dit-il hilare. C’est comme la fois où tu m’as demandée d’emménager ?
- Ce n’est pas drôle… Je ne suis pas à l’aise quand il faut dire les choses… Je…

Screenshot-33

 

 Luke continua de s’activer tout en disant :
- je le sais ma Zoila, tu es timide et ton manque de confiance en toi n’arrange rien. Mais nous avons passé ce stade entre nous. Nous sommes un couple à présent.
- Je sais bien… Je te laisse finir et on en parle au salon.
- On mange avant ?
- Je… je n’ai pas faim mon cœur dit-elle l’estomac barbouillé.

 

Screenshot-34

 

Après avoir mangé ses pancakes, Luke vint rejoindre sa compagne au salon. Il savait bien qu’elle dramatisait pour rien, mais bon curieusement ce trait de son caractère lui plaisait beaucoup. Il aimait la protéger, la rassurée, bref tout en elle le rendait heureux.
- Alors mon cœur que voulais-tu me dire ?
- Eh bien… Tu te donnes beaucoup de mal pour moi depuis que je ne suis pas en forme et…
- Et ?

 

Screenshot-35

 

 Se levant, la jeune femme se dandina sur place et dit alors :
- je t’ai promis d’aller voir le médecin après la promotion.
- Oui d’ailleurs tu m’as pas dit qui là reçu ?
- C’est moi.
- C’est merveilleux mon cœur ! Tu vas aller chez le médecin maintenant ?
- J’y suis allé hier pour te dire.

Screenshot-37

 

 Zoila lui fit enfin face et le regarda tendrement. Puis elle dit alors :
- je voulais que tu m’accompagnes au début, mais je ne voulais pas que le médecin m’annonce une mauvaise nouvelle.
- Mon cœur tu me fais peur là ! Tu n’es pas gravement malade au moins ?

Screenshot-38

 

 Devant l’air inquiet de son compagnon, Zoila dit enfin avec plus d’assurance :
- mais non ! En fait je vais vite me remettre… Je suis enceinte !

 

Screenshot-39

 

 Luke regarda Zoila avec surprise, puis un sourire se dessina sur son visage. Zoila sourit à son tour et demanda :
- tu es content?
- Je suis heureux oui ! On va être parent, rien ne pouvait me faire plus plaisir !
- J’avais peur au début, je t’avoue que je me doutais un peu que ma fatigue était d’eut à ça…
- Je le pensais aussi, mais je voulais que tu aies confiance en toi, en nous. Qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis ?
- Quand j’ai vu l’échographie, j’ai réalisé que ce bébé était le fruit de notre amour et cela a suffi.

 

Screenshot-40

 

 Luke s’avança vers Zoila et porta sa main à son ventre, il le caressa tendrement et dit fièrement :
- nous allons avoir un merveilleux bébé. Je suis le plus heureux des hommes.
- Oh tu sais on peut en avoir plus d’un…
- Tu crois ? J'adorai avoir des jumeaux!
- Je t’en prie plus de frayeur pour aujourd’hui ! Je veux juste profiter de mon homme
- Et moi de ma femme ! Je vais prendre soin de toi, maintenant tu ne feras plus rien. Tu mangeras, tu…
- Luke ! Je vais devenir énorme à ce rythme !

 

Posté par angliquesimeurfo à 17:19 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

02 juin 2014

Chapitre 9

Screenshot

 

 Les saisons changent et pourtant tout reste beau, quand on n'est heureux un rien nous semble merveilleux. On voudrait pouvoir arrêter le temps pour ne vivre que le moment présent.

 

Screenshot-2

 

 Pourtant, les changements sont là : que ce soit la luminosité d’un ciel pourtant automnal, les journées de plus en plus courtes, la vie que l’on porte en nous et qui grandit de plus en plus…
Tout change, seul le bonheur compte. On s’y accroche, on fait tout pour ne connaitre que ça, pour profiter de chaque instant comme si c’était le dernier.

 

Screenshot-3

 

 Mais malheureusement, le temps change les gens aussi (heureusement pas en toujours en mal). Depuis l’annonce de sa grossesse de Zoila, Luke est de plus en plus protecteur avec elle. Ils sont la majeure partie de leur temps ensemble. Ils sont de plus en plus fusionnels unis, jamais l’un sans l’autre et pourtant cela ne semble pas les déranger. Une seule chose perturbe la jeune femme : son prochain accouchement.

 

Screenshot-4

 

 Si Luke est aussi protecteur c’est par peur, il ne veut pas que l’on lui prenne son bonheur. Il y goute à peine qu’arrivera-t-il si tout part en fumée ? Jamais il ne s’en remettra, il le savait. Et oui, donc il exagérait. Il veillait à ce que sa fiancée ne porte pas de lourd, il faisait attention à son alimentation, il faisait toutes les tâches ménagères... Bref, il était un homme aux petits soins pour la femme qu’il aime et cela lui allait bien. Bien sûr, il ne négligeait pas pour autant son travail. Loin de là, il avait quasiment fini les corrections de son livre et il en était fier.

 

Screenshot-5

 

Zoila quant à elle, lisait tout ce qu’elle trouvait sur la grossesse, les bébés, le rôle des parents… Elle voulait mettre toutes les chances de son côté pour être une bonne mère. Évidemment, il n’avait rien sur les grossesses « extraterrestre ». Elle espérait secrètement que toute grossesse reste semblable et qu’elle arrive à terme sans soucis.
- Tu savais que le bébé entend notre voix d’après ce livre…
- Chérie, tu vas finir par avoir une migraine à force de lire et de regarder tous ses livres et documentaire sur le « monde de bébé ».

 

Screenshot-6

 

Tout en écrivant, Luke dit plus sérieusement :
- je sais que tu as peur ma chérie. Mais tout ça est aussi nouveau pour moi. Je n’ai jamais eu d’enfants et…
- Encore heureux ! coupa une Zoila mi sérieuse, mi amusée.
- Je n’ai pas de frère et sœur également dit-il sans faire attention à la remarque Zoila. De plus, je n’ai pas eu de vraie famille et curieusement je suis confiant. Tu sais pourquoi ?
- Non-dit moi ?
- Parce que nous nous aimons et cela et la base de tout. On réussira à être de bons parents, j’en suis sur.

Screenshot-7

 

 Zoila essaya de se concentrer dans son livre en vint. Elle ne savait pas comment serait leur vie une fois parent, mais en même temps, ce n’est pas le fait de devenir parents qui lui faisait peur : c’était l’attente. Pour elle c’était trop long, elle voulait voir son bébé le tenir dans ses bras, elle avait si peur que l’accouchement se passe mal… Elle avait lu tant de choses, sur les bébés mort-nés, sur l’arrêt subit du cœur de bébé… Elle avait peur, peur de perdre ce bébé qu’elle aimait déjà.

 

Screenshot-8

 

 Luke devant l’air absent de sa belle laissa son travail de côté et alla la rejoindre. D’un ton protecteur, il lui dit :
- Chérie, tu me fais confiance ?
- Oui, mais là n’est pas la question. Je ne doute pas de mon futur rôle de mère. Du moins plus maintenant, j’ai lu tant de chose que j’ai bien compris qu’il n’y a pas de mère parfaite.
- Alors qu’est-ce qui ne va pas ?
- Eh bien, je suis énorme et cela me gêne mentit-elle
- C’est un vilain mensonge ça !
- Non je t’assure, je vais ranger mon livre, tu finis ton travail et on rentre ? J’ai une de faim de loup.
- Et tu te plains d’être grosse dit-il taquin. Je sauvegarde et nous y allons.

Screenshot-9

 

Pour ne pas gâcher la joie de Luke, Zoila quitta la pièce et alla ranger son livre. Elle avait honte d’être toujours un frein dans leur couple. Sa différence, ses doutes… tout étaient fais pour gâcher leur bonheur. À chaque étape, elle était envahie par la peur et cela finira par déplaire à Luke… Elle le savait… Elle ne pouvait pas changer, elle était comme ça et cela ne changera probablement jamais.

 

Screenshot-10

 

- Parfois c’est un travail sur soi et c’est long fit Luke qui venait de la rejoindre.
- De quoi parles-tu dit Zoila surprise ?
- De vivre sans peur.
- Comment tu as deviné ?
Luke sourit et dit tendrement :
- je n’ai pas le don de lire en toi. Mais ton visage te trahit ma chérie.
- Je lis tant de choses depuis que je suis enceinte, tout ça me fait peur. On ne sait pas comment cela se passera après l’accouchement. Le mélange de nos deux ADN… tout ça… tu vois je… Bafouilla Zoila perdu.
- Tout ira bien, l’échographie était bonne.
- Je sais… Tu dois en avoir marre d’avoir une pleurnicheuse comme moi dans ta vie fit Zoila dans un souffle.

 

11-12

 

Luke se rapprocha de sa Jolie martienne et dit amoureusement :
- Oh nous sommes pas encore fiancé !
- Tu ne veux pas te marier ! s’exclama-t-elle.
- Oh je ne sais pas-dit-il amusé.

Puis redevenu sérieux :

- Quand je doute, tu es aussi là et ça me rend plus fort. Malheureusement, on doit penser au bébé avant. Et il faudra agrandir la maison.
- De toute façon l’hiver arrive sous peu dit Zoila pour consoler son compagnon.
- Tu vois, tu ressens que je doute encore sur nos finances et tu me consoles.
- Tu crois ?
- Absolument ! D’ailleurs ça mérite un baiser. Tu ne crois pas ?
- Je ne dirais pas non ! Fit Zoila le cœur plus léger.

Screenshot-13

 

 Après le doute, il reste la confiance. La confiance en celui qu’on aime, la confiance en soi. Cela nous permet d’avancer, de croire en l’improbable. C’est ainsi que les semaines passèrent et que Zoila put continuer à mener à bien sa grossesse.

 

Screenshot-14

 

 La future maman, se mit à l’art. Elle avait commencé sans succès, mais après avoir repris ses pinceaux, elle découvrit vite que cette activité avait le don de lui vider l’esprit. Curieusement, elle aurait voulu que sa mère intervienne pour prendre de ses nouvelles. Mais elle n’en fit rien et impossible de rentrer en contact avec elle.
- Tu me manques maman, je croyais que tu me guiderais encore. Je me suis trompé… Je ne sais même pas si tu sais pour le bébé…

 

Screenshot-15

 

 Regardant l’heure, Zoila quitta son chevalet pour aller préparer le petit déjeuné. Elle profita que Luke dormait encore pour s’activer en cuisine. Il avait le don de la materner et elle ne voulait pas perdre la main dans le domaine culinaire. C’était plus une passion qu’un travail et elle voulait à son tour gâté son homme.
- Maman, si tu m’entends manifeste toi dit-elle tout en préparant des pancakes.
Mais seul le silence répondit…

 

Screenshot-16

 

 Au même instant, Luke fit irruption dans la cuisine. Ce fut sans surprise qu’il constata que Zoila cuisinait.
- Chérie ! Tu dois te reposer, ta grossesse est bientôt arrivée à terme !
- Tout va bien ! Je voulais faire une surprise à mon homme.

 

Screenshot-17

 

 Luke capitula et prit place sur un siège. Il la regarda sans dire un mot, puis au bout d’un moment, il prit la parole :
- tu es sûr que tout va bien ?

 

Screenshot-18

 

 Zoila sourit et tout en ne quittant pas la poêle des yeux répondit :
- oui, mais tu devrais faire attention, le bébé va sortir d’un moment à l’autre !
- Zoila ! Je suis sérieux !
- Heureusement, moi non-dit-elle en riant de bon cœur.

Screenshot-19

 

Puis elle fit sauter le pancake toute fière :
- tu as vu comme je me débrouille bien ?
Mais Luke n’écoutait plus son esprit était ailleurs…

Screenshot-20

 

En effet, Luke avait l’esprit ailleurs ce matin. Il avait reçu son colis la veille et il ne savait pas quoi en faire. Heureusement pour lui, Zoila ne se doutait de rien comme il avait reçu son paquet en même temps que celui avec les affaires du bébé. Mais il avait la sensation de lui mentir. Il voulait lui dire, mais pas maintenant.

 

Screenshot-21

 

 Il avait donc caché son paquet pour ne pas que Zoila découvre ce qu’il avait en tête. Mais il voulait faire les choses bien et pour cela, il devait mentir.
- Luke, tu viens manger ?
- J’arrive dit-il un peu trop précipitamment.

Screenshot-22

 

 Luke prit place à table et regarda la mère de son futur enfant manger de bons appétits. Il l’aimait et il avait cherché divers raisons de lui prouver. Pour qu’elle oublie ses peurs, mais aussi pour le simple fait qu’il l’aime. Et voilà qu’elle allait leur donner un bébé. N’est-ce pas la plus belle preuve d’amour qu’il y a au monde ?

 

Screenshot-23

 

 Zoila qui n’était pas dupe remarqua son air absent, aussi dit-elle :
- ils ne sont pas bons mes pancakes ?
- Oh si, je pensais au sujet de mon prochain livre dit-il en commençant à manger.
- Tu es sûr ?
- Bien sûr ma chérie, je t’ai dit que quand ça ne va pas on doit se parler.

Screenshot-24

 

Zoila le laissa donc manger tranquillement, elle ne voulait pas l’interroger. Après tout, il lui dira ce qui lui tracasse en temps voulu. Après un petit déjeuner en silence, le jeune homme comme à son habitude fit la vaisselle.

 

Screenshot-25

 

Zoila qui ne voulait pas plomber l’ambiance en lui soutirant une réponse pour savoir la raison de son air pensif se leva pour peindre. Elle se faisait surement des idées et dans son état il fallait se ménager.
- Je vais reprendre la peinture Luke, si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas.
- Ça ira ma puce, je n’ai plus que cela à faire.

 

26-27

 

 Laissant Luke à ses corvées, Zoila se dirigea vers son chevalet quand elle fut prise de douleurs dans le dos.
- Aïe ! Je suis toute courbaturée dit-elle tout en faisant la grimace.
- Mon cœur ça va ?

Screenshot-28

 

 Laissant en plan la vaisselle, le jeune homme se précipita vers sa compagne et lui prit les mains inquiet.
- Calme toi tout va bien Luke, j’ai juste d’affreuses douleurs.
- Je peux appeler un médecin si tu veux ?
- Mais non, c’est juste que tout ce poids me fatigue !

 

Screenshot-29

 

Se voulant rassurante, la brunette se précipita dans les bras de Luke et dit amoureusement :
- je suis tellement en forme que je ne serai pas contre un câlin pas toi ?
- Humm ne me tente pas mon amour !
- Je peux te convaincre tu le sais dit-elle d’une voix suave.
- Non, soyons prudent dit-il d’un ton raisonnable. Tu pourrais avoir le bébé d’un moment à l’autre.
- Si tu le dis fit une Zoila déçu. C’est vrai que je ne suis plus aussi mince…
- Zoila, je te trouve très belle encore plus depuis ta grossesse.
- Mais ?
- Tu serais contre un petit massage ?

 

30-31

 

Zoila capitula et aussitôt le blondinet s’exécuta ravis.
- Cela te fera beaucoup de bien mon cœur. Je ne veux pas que tu mettes ta santé et celle du bébé en danger en faisant trop d’efforts.
- Je n’ai fait que le petit déjeuner râla Zoila !
- Une chose de trop, si tu veux mon avis dit-il tout en la massant avec des gestes sûrs. Tu as l’air toute tendue. Tu ne te stress par pour rien j’espère ? Je suis là si tu veux parler dit-il gentiment.
- Non ça va, mais je pourrai te retourner la question. Ton air absent n’annonce rien de bon.

Screenshot-32

 

Luke lâcha à contre cœur la future maman et tout en lui tournant le dos dit :
- non au contraire, je veux juste attendre le bon moment. Malheureusement, ça m’obsède et je ne pense qu’à « ce moment ».
- Luke de quoi tu parles ?
- Je voulais te prouver à quel point je t’aime.
- Je pense que ce bébé qui est en moi est une belle preuve d’amour. Tu ne crois pas ?
- Justement dit-il déçu. Mais voilà, je me suis promis de te prouver chaque fois que je tiens à toi. Pour que tu ne doutes plus…

 

33-34

 

 Ni tenant plus, Luke posa un genou au sol et tout en sortant ce qu’il cachait dans la poche de son t-shirt il dit :
- je sais que s’est-une folie, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. Notre conversation à la bibliothèque n’a fait que renforcer mon choix. Zoila veux-tu m’épouser ?
- Oh Luke !
- Alors dit-il amusé c’est oui ou non ? C’est que je ressens une affreuse douleur dans la jambe demanda le blond.

 

Screenshot-35

 

 - oui ! Mille fois oui disait la brune en se précipitant dans ses bras. Je croyais que tu ne me le demanderais jamais.
- Je voulais attendre le bon moment. Et j'ai commandé cette bague...
- Et ça l’est !
- Je ne sais pas dit-il en serrant plus fort conte lui la jeune femme.
- Mais justement peut-être que c'est le bon moment parce que ça ne l’est pas!
- Si tu le dis fit Luke amusé.

 

Screenshot-42

 

 Les deux fiancés passèrent donc la soirée blottit l’un contre l’autre à penser à leur futur mariage. Luke était ravi et Zoila plus détendu n’avait plus de douleurs.

 

Screenshot-36

 

- J’ai tellement hâte que l’on se maris fit Luke sans quitter sa compagne des yeux.
- Et moi donc dit-elle. Chez nous c’est différent tu sais, mais on porte une tenue de circonstance et on fait un grand repas.
- Alors ce n’est pas si différent d’ici, on fait une grande fête enfin selon nos moyens…
- Luke, que l’on soit que tous les deux ça me va tu sais.
- On verra, de toute façon, on a le temps de préparer tout ça.
- Aie. Fit tout à coup Zoila.
- Ça ne va pas ?

Screenshot-37

 

 Zoila rit et dit alors :
- mais si, c’est juste le bébé qui donne des coups de pied.
Attendri, Luke posa son oreille sur le ventre de la future maman et dit :
- alors mon fils tu joues déjà au foot ?
- Luke ! C’est peut-être une fille.
- Ou les deux dit-il taquin.
- Je vais finir par y croire rit Zoila.

 

Screenshot-38

 

 D'une main délicate, Luke caressa le ventre arrondi de sa compagne.
- Peu importe, l’importance c’est que nous aillons un bébé en bonne santé.
- Oui et puis, je suppose qu’il où elle me ressemblera dit Zoila un peu déçu.
- J’y compte bien dit-il sérieux. Je veux voir ma merveilleuse femme à travers chacun de nos enfants.
- Je t’aime dit-elle émue.

 

Screenshot-39

 

 La fatigue se faisant sentir, le jeune couple alla rejoindre leur chambre. Mais Zoila ne put s’empêcher d’admirer une dernière fois le lit dans lequel le futur bébé allait dormir. Elle avait hâte de le voir l’essayer.
- Tu viens mon cœur ?
- Je te rejoins plus tard, je vais prendre une douche.
- Ok fait vite.
- Promit.

Screenshot-40

 

Mais la jeune femme n’eut pas le temps d’arriver à destination. En effet, au moment où elle allait franchir la porte de la salle de bain, elle eut de grosses douleurs dans le bas du ventre. Soufflant longuement, elle s’écria :
- Luke ! Viens vite !

 

Screenshot-41

 

 Alerté par les cris de Zoila, Luke courut dans la pièce voisine.
- Ma chérie qu’est-ce qu’il y a ?
- Je ... C’est le moment !
- Tu veux dire que bébé arrive ?
- Oui appel une ambulance vite !

 

 

Posté par angliquesimeurfo à 11:56 - - Commentaires [18] - Permalien [#]